Fdesouche

(…) Selon l’ex-maire de Neuilly, le courroux des juges date de la période où il avait estimé que la magistrature manquait de diversité. Sur France 2 en 2007, Nicolas Sarkozy avait fait une sortie remarquée après avoir assisté à l’installation du nouveau président de la Cour de cassation. “Je regardais la salle, je voyais 98% d’hommes […] qui se ressemblaient tous, mêmes origines, même formation, même moule, la tradition des élites françaises, respectables, bien sûr, mais pas assez de diversité”, avait-il évoqué. Plus tard il utilisera une image qui fera grincer des dents la corporation : “Tout le monde qui se ressemble aligné comme des petits pois, la même couleur, même gabarit, même absence de saveur”.

Publicité

“J’ai rappelé un jour que j’étais moi-même un ‘petit Français de sang-mêlé’ : j’aimerais que ces ‘Français de sang-mêlé’ soient mieux représentés dans toutes les corporations”, a-t-il expliqué au Figaro, évoquant là la rancœur éventuelle des juges. “Les civilisations disparaissent sous l’effet de la consanguinité, pas sous celui de la diversité. C’est ce que j’avais voulu dire à l’époque. Et c’est cela qui justifierait une vengeance ?”, a-t-éclairé. 

RTL


Fdesouche sur les réseaux sociaux