Fdesouche

L’Assemblée nationale, unanime, a adopté ce mardi en première lecture le projet de loi de programmation de l’aide publique au développement (APD) française, prévue en hausse et recentrée sur l’Afrique et Haïti. […]

Ce texte concrétise l’engagement d’Emmanuel Macron de porter l’aide publique au développement (APD) à 0,55 % du revenu national brut (RNB) à la fin du quinquennat en 2022, contre 0,37 % à son arrivée à l’Elysée. Il redéfinit la « doctrine française » en termes d’APD, quand certains reprochaient à la France de « saupoudrer et de ne pas être très lisible », souligne la députée LREM Valérie Thomas.

Y sont « très clairement » affichées les « priorités sectorielles » – lutte contre la pauvreté, santé, climat, éducation et égalité femmes/hommes – « et géographiques, avec dix-neuf pays prioritaires » : dix-huit pays d’Afrique subsaharienne et Haïti, ajoute la « marcheuse ».

[…]

20minutes


Fdesouche sur les réseaux sociaux