Fdesouche

[…] Créée par Magdalene Abraha, une éditrice de 24 ans, cette collection littéraire intitulée “Quick Ting On” est la première du genre. Elle couvrira des sujets allant du hip hop, aux boucles d’oreilles en bambou, en passant par la banane plantain, le mouvement de la puissance noire britannique, les afrobeats, sans oublier les affaires noires anglaises. 

Les auteurs disent souvent “écrivez le livre que vous souhaiteriez lire” et Zainab Kwaw-Swanzy l’a réalisé. Elle “aurait aimé avoir” une histoire de la fille noire afro qu’elle était dans sa jeunesse, explique t-elle. Le libel de la jeune fille de 25 ans explorera les histoires personnelles et politiques de la coiffure, dans le cadre d’une nouvelle série révolutionnaire écrite par des jeunes gens sur l’histoire de la Grande-Bretagne noire.

Moi-même et presque tout le monde que je connais avons eu notre expérience personnelle concernant les cheveux afro. Ce n’est pas seulement une histoire de cheveux – ça peut être politique, ça peut être une déclaration, cela peut être tellement de choses“, explique Kwaw-Swanzy, un membre fondateur d’un magazine primé. “Il fut un temps où beaucoup de produits n’étaient pas disponibles et il n’y avait pas beaucoup d’informations sur la meilleure façon d’arranger ses cheveux, car ce n’est pas la norme dans notre pays. Donc, avoir un livre qui explique pourquoi c’est important m’aurait probablement aidé à apprendre à aimer mes propres cheveux, beaucoup plus vite que ce que je n’ai fait.

Il n’y a rien de tel ici – c’est l’une des raisons pour lesquelles j’ai dû m’atteler à la tâche“, explique Abraha. “J’ai créé cette collection pour offrir un espace qui peut célébrer, rendre hommage et explorer la culture. Il s’agit des conversations quotidiennes que nous avons sur l’art, la musique, les cheveux, l’histoire, la politique, la nourriture et bien plus encore.

Tous ceux qu’elle a approchés – souvent par WhatsApp – afin d’écrire pour la collection ont déjà fait leurs débuts dans l’édition. Ils ont tous moins de 30 ans, et Abraha les décrit comme un collectif.

Ils se lancent dans ce voyage d’écriture ensemble, apprenant à le faire en commun sous la forme d’une collection, ce qui, je pense, est vraiment puissant“, dit-elle. “C’était très important pour moi de lancer cela avec de jeunes écrivains noirs passionnés et de contribuer à leur développement.

Christian Adofo, 29 ans, a écrit un essai sur l’Afrobeats. Il pense que la collection sera “une graine qui nous permettra de nous représenter sans amertume… Grandir au Royaume-Uni tout en ayant des racines en Afrique et dans les Caraïbes est une expérience nuancée et toujours changeante, surtout à l’âge où vos parents ont migré ici et où l’on commence à souligner le sacrifice et la prévoyance pour votre propre avenir” dit-il. “Je veux que les lecteurs reconnaissent l’influence de la traite négrière transatlantique qui suit une voie similaire à celle de la musique. Cette rétroaction constante entre l’Afrique, les Caraïbes et l’Occident est riche, ce qui influence facilement la culture populaire.”

Sophia Tassew, qui écrit un opuscule sur les boucles d’oreilles en bambou précise : “J’ai l’impression que ce livre n’est pas seulement une victoire pour moi, mais une victoire pour toutes les jeunes femmes qui ont grandi dans un environnement similaire au mien. Ce livre est une lettre d’amour aux femmes qui m’ont élevée, avec un clin d’œil à ma culture.” Son livre explorera comment les boucles d’oreilles en bambou ont été “un point d’identité pour de nombreuses femmes noires et latines, mais… qui sont restées ignorées par l’industrie de la mode traditionnelle” jusqu’à encore récemment.

Kwaw-Swanzy raconte qu’elle adore le fait que la série pourrait aider les lecteurs étrangers aux communautés noires britanniques à comprendre l’importance de leur culture.

L’histoire des Noirs a tendance à être centrée sur l’esclavage –  mais pouvoir dire qu’il y a tant d’autres choses qui sont importantes pour cette culture et ce pays, c’est quelque chose dont j’aurais aimé voir plus développer à l’école. Ce n’est qu’à mon arrivée à la fac que j’ai commencé à me trouver. Ce serait formidable si certains de ces sujets étaient abordés plus tôt“, ajoute-t-elle.

A “Quick Ting On” sera publié par Jacaranda Books, en octobre 2020, il s’agit d’un éditeur indépendant primé qui se consacre à la publication de livres de la diversité. De nouveaux titres seront publiés l’année suivante. Parmi les autres écrivains qui contribueront à cet ouvrage, citons Chanté Joseph, 22 ans, Tobi Kyeremateng, 24 ans, Rui Da Silva, 25 ans, Tskenya-Sarah Frazer, 25 ans, et Franklyn Addo, 26 ans.

Écrire un livre est quelque chose à laquelle je n’aurais jamais pensé être capable, mais c’est vraiment excitant de faire partie d’une collection pertinente, qui fait partie intégrante de la mémoire de l’identité britannique noire“, dit Kyeremateng, qui va écrire un texte intitulé On Theatre Sh*t, tiré du nom de la pièce Misty d’Arinzé Kene. “Il est important d’ouvrir le débat sur ce que nous pensons du théâtre et comment le théâtre noir britannique contemporain brise les idéaux occidentaux traditionnels.

Les sujets de la collection sont illimités, ils peuvent durer éternellement“, dit Abraha. “Il n’y aura jamais trop de sujets à couvrir.

The Guardian


Fdesouche sur les réseaux sociaux