Fdesouche

3.424 mineurs étrangers non-accompagnés (MENA) sont arrivés en Belgique en 2020. Face à cette recrudescence, la Croix-Rouge se mobilise et ouvre une série de places MENA au sein de ses centres. Le centre de Jette en particulier s’est étendu de 38 places, dont une douzaine à destination des MENA​. (…)

Pour la Croix-Rouge, un Mena est un enfant particulièrement vulnérable, exposé aux violences du parcours migratoire, aux violences institutionnelles et en pleine phase de construction identitaire. C’est parfois un enfant de la guerre, des violences et des inégalités… L’exil et le parcours migratoire peuvent déclencher de nombreux troubles chez lui: phobies, cauchemars, hyper vigilance, explosion colérique, dépression, fatigue chronique, troubles d’apprentissages, de concentration…

Eloigné de son milieu d’origine, ce jeune chargé de tout ce bagage psycho-affectif et émotionnel, doit rapidement se familiariser avec les codes sociaux du pays d’accueil et de la structure qui l’héberge, sans parent ni famille pour le soutenir dans sa construction identitaire. (…)

La grande majorité des MENA demandant l’asile à la Belgique est originaire d’Afghanistan. Parmi les 3.424 MENA accueillis en 2020, 2.262 sont âgés de 16-17 ans, mais on note aussi 42 enfants de 0-5 ans, 64 âgés de 6-10 ans et 866 dans la tranche d’âge 11-15 ans.

Croix-Rouge.be

Photo d’illustration : Office des Etrangers / Bruxelles.


Fdesouche sur les réseaux sociaux