Fdesouche

09/02/2021

En reprenant les rênes des Grosses Têtes en 2014 après Philippe Bouvard, Laurent Ruquier ne s’attendait pas à s’attirer autant les foudres des auditeurs. Voilà maintenant plusieurs mois que l’émission est ciblée par de nombreuses critiques. Accusé de racisme, de sexisme mais aussi d’homophobie par un rapport d’étude produit par l’association des journalistes LGBTQI+ et rendu public le 8 décembre dernier, le programme a été défendu par ses pensionnaires dont Christophe Beaugrand : « Avec l’équipe, on a à cœur de rire de tout. On joue à fond l’autodérision. Rire de soi et de tous, c’est le meilleur moyen d’accepter les différences, confiait-il au magazine Public. Nous taxer avec Steevy, Jeanfi et Laurent Ruquier d’homophobes, imaginer que Karine Le Marchand et Melha Bedia sont racistes, ça ne tient pas debout ». […]

Voici


08/12/2020

Dans l’émission culte de RTL, on trouve du sexisme, de la “LGBTIphobie”, de la “grossophobie” et même des “séquences racistes”, assure l’association des journalistes lesbiennes gay bi trans et intersexe (AJL).

Dans une étude publiée ce mardi, l’association des journalistes lesbiennes gay bi trans et intersexe (AJL) dresse un bilan “amer” de l’écoute régulière des “Grosses Têtes”, émission phare de la radio RTL. L’AJL indique avoir relevé “159 propos sexistes, 66 déclarations homophobes et transphobes, 51 déclarations racistes et 29 déclarations grossophobes” après un mois d’écoute de ce programme humoristique, créé en 1977 par Philippe Bouvard.

L’émission, animée par Laurent Ruquier depuis 2014, regroupe une équipe de chroniqueurs et recrée, selon l’AJL, “le schéma d’un harcèlement de cour de récréation (…) où insultes et discriminations sont constamment encouragées envers des boucs émissaires désignés. Le tout sous prétexte d’humour”. Sollicité, RTL a indiqué que Laurent Ruquier ne souhaitait pas s’exprimer sur le sujet, le groupe précisant avoir “confiance dans le jugement de [ses] auditeurs”.

www.sudouest.fr


Fdesouche sur les réseaux sociaux