Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

Plusieurs villes des Pays-Bas étaient le théâtre d’émeutes lundi, pour la deuxième nuit consécutive, après l’imposition ce week-end d’un couvre-feu afin de lutter contre la pandémie de coronavirus. Des affrontements ont opposé la police anti-émeute, qui a fait usage de canons à eau, à des groupes de protestataires dans la ville portuaire de Rotterdam, ainsi que dans la petite ville de Geleen (sud), près de Maastricht, ont rapporté la police et des médias.

Une confrontation est en cours entre la police anti-émeutes et des jeunes qui leur lancent des feux d’artifice”, a indiqué dans un tweet la police de Geleen. “Une personne a été arrêtée“. Le maire de Rotterdam, Ahmed Aboutaleb, a pris un décret autorisant la police à multiplier les arrestations. “Des arrestations ont eu lieu“, a indiqué la mairie de Rotterdam dans un tweet. “Il est instamment demandé de quitter les lieux“.

Europe 1

Dimanche d’émeutes aux Pays-Bas, les troubles partis pour durer: “On se dirige vers une guerre civile”

Des incidents ont été signalés notamment à Amsterdam, Eindhoven, La Haye, Breda, Arnhem, Tilbourg, Enschede, Appeldoorn, Venlo et Ruremond. Un canon à eau et des chiens policiers ont été déployés sur le Museumplein, une place du centre d’Amsterdam, pour disperser des centaines de manifestants, selon la télévision publique NOS. À Enschede, des émeutiers ont attaqué un hôpital et ont tenté de briser ses vitres. 

“Groupes, mouvements politiques, hooligans et gens en colère”

Au moins 170 personnes ont été arrêtées en marge du rassemblement, a affirmé dimanche dans un communiqué la mairie d’Amsterdam, qui estime le nombre de manifestants présents dimanche dans la capitale à environ 1.500. Selon la télévision locale AT5, la sécurité a été renforcée autour de la résidence officielle de la maire d’Amsterdam Femke Halsema, la zone ayant été bouclée par un cordon de police. “Les personnes qui sont descendues sur place viennent de groupes en partie connus, comme des mouvements politiques ou des hooligans, mais il y a aussi des gens très en colère parmi eux”, selon le chef de la police d’Amsterdam, Frank Paauw.

À La Haye, dans le quartier du Schilderswijk, plusieurs incendies ont été signalés et un agent de police a été filmé en train de prendre la fuite face à un groupe de personnes rassemblées, selon la télévision publique NOS. A Eindhoven, dans le sud du pays, les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser une foule de plusieurs centaines de personnes, selon la télévision régionale Omroep Brabant. (…)

7sur7.be


Fdesouche sur les réseaux sociaux