Fdesouche

Le COVID entraîne un exode massif d’immigrés de Grande Bretagne :

« La population britannique a chuté de 1,3 million de personnes en 2020 – son déclin le plus brutal depuis la Seconde Guerre mondiale -, selon une étude publiée par l’institut Economic Statistics Centre of Excellence. Les auteurs évoquent un «exode sans précédent» de travailleurs étrangers, lié à la pandémie de Covid-19. »

(…)

« Il semble donc que l’essentiel du fardeau des pertes d’emploi pendant la pandémie ait incombé aux travailleurs non britanniques et se soit traduit par une migration de retour, plutôt que du chômage. »

(…)

« Pour ces immigrés, souvent venus de l’est, du sud et du centre de l’Europe, «le choix était soit de rester ici, sans emploi, avec moins ou pas de revenus, tout en payant des loyers relativement élevés, ou de rentrer chez eux auprès de leur famille, avec moins de coûts et moins de risque d’attraper le Covid. »

(…)

« Le Brexit n’est pas cité dans l’étude mais a certainement exacerbé ce phénomène. »

L’étude originale ici (en anglais).