Fdesouche

Fête clandestine à Marseille (Plombières) : 5 personnes placées en garde à vue

[…]

Ce sont ces trois personnes qui risquent la plus lourde peine jusqu’à 5 ans de prison et 75 000 euros d’amende pour travail dissimulé, ça c’est pour le préjudice de l’Ursaff, mais aussi mise en danger de la vie d’autrui. On n’organise pas de fête en période de confinement et surtout quand cette fête s’est déroulée pratiquement comme au bon vieux temps sans aucun masque de rigueur. Les deux autres personnes poursuivies et déjà condamnées à des peines de prison avec sursis (4 et 6 mois et des amendes de 1.500 et 2.500 euros) sont celles qui ont permis à la fête d’avoir lieu : embauche du personnel, sans contrat évidemment d’une part…

[…]

L’article dans son intégralité sur France Bleu


Fdesouche sur les réseaux sociaux