Fdesouche

Dans la foulée de la suspension définitive du président américain Donald Trump par Twitter, Mozilla – développeur du navigateur Firefox – souhaite aller encore plus loin. Dans un post de blog publié le 8 janvier 2021, cette fondation soutient qu’il serait nécessaire d’en faire davantage pour éliminer «la haine» d’Internet. «Il ne fait aucun doute que les réseaux sociaux ont joué un rôle dans le siège et la prise de contrôle du Capitole américain le 6 janvier», assure en préambule Mozilla, dénonçant les actions selon elle répréhensibles du chef d’Etat qui exploiterait l’architecture d’Internet pour «fomenter violence et haine et renforcer la suprématie blanche».

«Nous avons besoin de solutions qui ne commencent pas après des dommages indicibles. Changer ces dynamiques dangereuses nécessite plus que le simple fait de déplateformer, ou la suppression permanente des mauvais acteurs des réseaux sociaux», affirme la fondation. […]

La suite sur RT France