Fdesouche

08/01/21

Frédéric Mion a affirmé sa résolution à ne pas démissionner, jeudi 7 janvier, au lendemain des révélations du Monde établissant que le directeur de Sciences Po avait eu connaissance, en 2019, des accusations d’inceste à l’encontre du politologue Olivier Duhamel, qui a quitté ses fonctions de président de la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP), lundi 4 janvier. Jeudi matin, quelques dizaines d’étudiants ont manifesté devant l’établissement, l’UNEF, Solidaires et Nova appelant le directeur à quitter son poste face à « la honte » d’être « complice » d’un « pédophile ».

Le Monde


07/01/21

Ce matin vers 8 heures, ils étaient une quarantaine d’élèves à s’être rassemblés devant Sciences Po afin de manifester leur «dégoût» et réclamer la démission de leur directeur. A 11 heures, les dix jeunes restants, surveillés par quatre policiers, attendent que d’autres viennent prendre le relais. «Des violeurs enseignants, un complice président», «Pas de prescription dans la tête des victimes», «la honte démission»… Aux grilles des portes du 27 rue Saint-Guillaume à Paris sont accrochées des pancartes. Chants et slogans résonnent: «On est là, on est là, même si Mion ne le veut pas. Nous on est là pour mettre fin à l’omerta et au patriarcat».

Le Figaro étudiant



06/01/21

Frédéric Mion avait publié, mardi, un communiqué pour faire part de sa « stupeur » face aux accusations d’inceste contre Olivier Duhamel, alors qu’il avait été prévenu par l’ancienne ministre Aurélie Filippetti.

Lundi 4 janvier, quelques minutes après la publication de l’enquête du Monde consacrée aux faits d’inceste reprochés au politologue Olivier Duhamel, la panique s’empare de l’état-major de Sciences Po. Mot d’ordre : personne ne savait. Le lendemain, dans un communiqué adressé aux enseignants, salariés et étudiants de Sciences Po, le directeur, Frédéric Mion, dit sa « stupeur » d’apprendre, après la lecture d’« articles de presse », les « faits très graves » reprochés au président de la Fondation nationale des sciences politiques, instance chargée de la gestion financière et des orientations stratégiques de l’institut d’études politiques parisien.

(…) D’après les informations du Monde, il avait, en réalité, été alerté sur les accusations d’inceste il y a déjà deux ans. (…)

Elle décide alors d’informer le directeur de Sciences Po, Frédéric Mion. Devant elle, celui-ci tombe des nues. Il convient qu’il ne « peut pas ne pas en faire quelque chose ». Il va trouver l’avocat Jean Veil, dont Olivier Duhamel est l’associé. « Il m’assure qu’il ne s’agit que de rumeurs, affirme M. Mion. Je me suis laissé berner. » Contacté par Le Monde, Jean Veil a refusé de répondre en des termes peu amènes.

(…) Le Monde


Fdesouche sur les réseaux sociaux