Fdesouche

L’INTERSECTION : CHECKE TES PRIVILEGES !
Pour son deuxième événement, L’intersection te convie à faire l’état de tes privilèges 😉

16195147_1780239028964742_6457117021535207065_n

16195356_1780238995631412_8292549728577857837_n

16265935_1780238675631444_7390920478535759227_n

16298721_1780238628964782_3636199707926924036_n

16142752_1780238005631511_1439416943836321564_n

16265343_1780238085631503_1259952469075710670_n

16298642_1780238182298160_3356208086513329502_n

16265445_1780238328964812_2986781886177088583_n

16298765_1780238438964801_5365084698581304917_n

16174965_1780239098964735_3852807009040980764_n

16265321_1780239118964733_6244607080692640024_n

Mais qu’est-ce qu’un privilège ?
// Un privilège n’est pas quelque chose dont il faut avoir honte, c’est quelque chose dont il faut être conscient.e. //
* Un privilège est l’accès inné à des pouvoirs, avantages, possibilités, fondé sur l’appartenance à un groupe social dominant. C’est quelque chose qu’on peut faire sans y penser, qu’on trouve normal. C’est pouvoir penser qu’un avantage est la norme et que ce sont les autres qui dévient de la norme, qui n’ont pas de chance, qui sont discriminé.e.s.
*On a presque toutEs un ou plusieurs privilèges. On peut avoir des privilèges tout en étant victime de discrimination, les deux ne s’annulent pas. Ainsi une femme blanche lesbienne valide de classe sociale élevée et athée est certes discriminée en tant que femme, en tant qu’homosexuelle (ces deux discriminations prennent une forme particulière, la lesbophobie), mais a aussi des privilèges blanc, valide, athé et de classe en France.
Que faire une fois qu’on a pris conscience de ses privilèges ?
*Mis à part bien sûr oeuvrer chaque jour à la destruction du système cis**-hétéro-patriarcal validiste, classiste et raciste, on peut tout d’abord se taire et écouter.
*Ecouter la parole des groupes minoritaires et discriminés.
Bien souvent on ne voit pas ce qu’on ne vit pas. On ne voit pas le racisme quand on est blanc.he, ou du moins pas de la meme façon que les personnes racisé.e.s, on ne voit pas le sexisme quand on est un homme cis etc., si bien que certains témoignages peuvent nous paraître exagérés. Il n’y a pourtant qu’en écoutant la parole des personnes concerné.e.s qu’on peut comprendre des discriminations qu’on ne vit pas et qu’on ne voit pas.
*Plutôt que de se sentir attaqué.e, de minimiser les propos des personnes concerné.e.s voire de les accuser de mentir, de se défendre, de prendre l’espace de parole, d’obliger les personnes concerné.e.s à se défendre, à se justifier (bref à les fatiguer), on peut se taire, les écouter, porter leurs voix et sensibiliser son entourage, les personnes membres des mêmes groupes dominants.
**Cis : Personne dont le sexe assigné à la naissance par le médecin et l’identité de genre sont alignés.

Facebook

Merci à jiji