Fdesouche

Coup de tonnerre chez Debout la France ! Le parti souverainiste est en pleine hémorragie après l’annonce, mercredi 2 décembre, du départ d’une soixantaine de ses cadres. Ils quittent la formation politique de Nicolas Dupont-Aignan après la démission, déjà, du numéro deux de Debout la France. Et s’apprêtent à former un collectif satellite du Rassemblement national de Marine Le Pen.

Dans un second communiqué, le vice-président du parti, Philippe Torre, a également fait savoir qu’il quittait la liste qu’il entendait mener aux élections régionales dans les Hauts-de-France, et ce, sur la base d’un « constat partagé » avec l’ex-porte-parole et numéro 2 de DLF, Jean-Philippe Tanguy.

Ce dernier et d’autres fidèles lieutenants avaient annoncé le 22 novembre leur ralliement à la candidature à l’Élysée de Marine Le Pen, en critiquant une stratégie de « l’isolement » qui conduit dans une « impasse ». Interrogé par l’Agence France-Presse, Nicolas Dupont-Aignan a dénoncé un « sabotage organisé, instrumentalisé et minoritaire », ne recensant de son côté que huit départs, dont cinq du bureau national. […]

Le Point