Fdesouche

La star de Juno a annoncé ce 1er décembre être transgenre. En quelques heures, “Ellen” a été remplacé par “Elliot” dans les titres d’articles, sur ses fiches wikipédia, et allociné. Objectif : ne plus mentionner son “deadname”, son prénom de naissance.

C’est un changement de prénom qui a modifié une petite facette d’Internet. Ce 1er décembre, la star canadienne Elliot Page, connu notamment pour ses rôles dans les films “Juno”, de Jason Reitman, et “Inception”, de Christopher Nolan, a annoncé sur les réseaux sociaux être transgenre et non binaire. Ce qui signifie, si l’on s’en réfère au magazine Variety, que “son identité de genre n’est ni homme ni femme“.

Né Ellen, l’artiste a ainsi déclaré que son nouveau prénom était désormais Elliot. Aussitôt, Wikipédia et Allociné ont modifié les pages le concernant. Les journaux leur ont emboîté le pas, choisissant souvent de ne pas mentionner son prénom de naissance dans leur titre. Franceinfo, BFM, Grazia ou encore 20Minutes ont tous ainsi titré sur “Elliot Page”, préférant rappeler ses succès cinématographiques pour aiguiller leur lectorat sur l’identité de la célébrité. Jusqu’à récemment circonscrite à la sphère militante trans, la pratique a massivement émergé ces derniers mois dans la presse anglo-saxonne, pour finir par se diffuser dans les médias français.

Tous ont un objectif : ne plus mentionner ce qu’une partie des militants LGBTQI+ appellent le “deadname” d’une personne ayant fait son coming out trans, c’est-à-dire le prénom de naissance que cette dernière a fait le choix de ne plus utiliser. Dénoncé par plusieurs activistes de la communauté trans, notamment l’actrice Laverne Cox, le “deadnaming” est perçu ici comme “une forme de harcèlement, qui peut porter atteinte à l’identité d’une personne trans” selon l’association Media Matters. 20Minutes ne dit pas d’ailleurs autre chose quand, dans l’encadré de mise en contexte rédigé à la fin de son article sur Elliot Page, le journal explique : “Cet article a été rédigé en respectant les pronoms avec lesquels Elliot Page a annoncé vouloir être identifié. Dans le même souci du respect de l’identité de cet acteur, nous ne mentionnons pas le ‘deadname’ ou ‘morinom’ – sa version française, N.D.L.R. -, c’est-à-dire son ancien prénom.

(…)

Marianne