Fdesouche

Dans ce dossier comme tant d’autres, Emmanuel Macron ne pourra pas compter sur le soutien de Jean-Luc Mélenchon. Le leader de La France insoumise a refusé, lundi 26 octobre, d’apporter son soutien au chef d’État français, cible d’attaques personnelles violentes de Recep Tayyip Erdogan, estimant que le président de la République a «totalement perdu le contrôle de la situation».

« Quand nous avons été bombardés en Syrie, quand nous avons été menacés en Libye, on lui a dit sur tous les tons qu’il était temps de poser le problème de savoir pourquoi nous sommes alliés dans l’Otan avec quelqu’un qui nous bombarde ou qui nous menace, il n’a rien fait et il n’a rien prévu », a-t-il critiqué. Jean-Luc Mélenchon avait notamment interpellé le Premier ministre Édouard Philippe à l’Assemblée nationale le 15 octobre 2019 après l’invasion de la Syrie par la Turquie pour y combattre les Kurdes.  […]

« Le président de la République, au lieu de venir maintenant mendier des soutiens, ferait bien de réfléchir à quelle va être sa stratégie : la France est abaissée, humiliée et ridiculisée, qu’est-ce qu’il compte faire, à part des tweets ? » a-t-il demandé. […]

Le Point


Fdesouche sur les réseaux sociaux