Fdesouche

Le professeur d’histoire Samuel Paty avait été interrogé le 12 octobre par des policiers après qu’une plainte a été déposée à son encontre. Il était accompagné par la principale du collège venue le soutenir

Il a alors confié aux policiers : “J’ai proposé aux élèves de voir ou de ne pas voir une des caricatures émanant de Charlie Hebdo selon leur sensibilité. J’ai proposé à mes élèves de détourner le regard quelques secondes s’ils pensaient être choqués pour une raison ou pour une autre.”

Mon objectif quand je leur ai demandé de détourner le regard était qu’ils ne se sentent pas froissés.

Les policiers ont alors demandé au professeur s’il avait demandé à ses élèves musulmans de sortir du cours.

Ce à quoi Samuel Paty, surpris, a répondu par la négative. 

Avant d’ajouter durant l’interrogatoire : “A aucun moment je n’ai déclaré aux élèves : “Les musulmans, vous pouvez sortir car vous allez être choqués.” Et je n’ai pas demandé aux élèves quels étaient ceux qui étaient de confession musulmane.”

Midi Libre


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux