Fdesouche

Quatre otages, dont deux Italiens, la dernière otage française et le chef de file de l’opposition malienne, ont été libérés jeudi à Bamako après des mois de négociations avec les groupes armés terroristes.

(…)

L’agence APA News écrit que les retards de dernière minute enregistrés depuis le week-end ont été provoqués par l’impossibilité de faire libérer Mimi Ould Baba Ould Cheikh, le cerveau des attentats commis le 13 mars 2016 à Grand-Bassam, en Côte d’Ivoire, et le 15 janvier 2016 contre le Capuccino et le Splendid Hôtel, au Burkina Faso, tous deux revendiqués par Al Mourabitoune de Mokhtar Belmokhtar. En effet, les Etats-Unis y mettaient leur véto, ayant condamné Baba Ould Cheikh par contumace pour la mort d’un évangéliste américain dans l’attaque de Ouagadougou.

Devant ce blocage imprévu, le collège de ravisseurs a réclamé in extremis une compensation financière.

(…)

Mondeafrique.com