Fdesouche

C’est une nomination surprise, en forme de retour en grâce. Le comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR), l’organisme chargé notamment de tout le volet social des programmes de lutte contre l’islam radical, a un nouveau patron : Christian Gravel, un très proche de l’ancien premier ministre Manuel Valls, qui l’avait fait nommer préfet, en 2015. Avant de rejoindre le CIPDR, M. Gravel était depuis début 2019 conseiller aux affaires de sécurité à la délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT.

La nomination de M. Gravel n’est pas anodine. Le bref passage de son prédécesseur à la tête du CIPDR avait incarné une volonté de sortir l’organisme d’une approche très « sociétale » de la prévention de la radicalisation, notamment ancrée sur le contre-discours et la sensibilisation de nombreux corps de métier. L’objectif était de l’emmener vers une gestion plus sécuritaire et centrée sur la lutte contre l’islam radical. M. Gravel pourrait s’inscrire dans une veine à mi-chemin.

« Il est assez identifié sur ces sujets », justifie-t-on au cabinet de Mme Schiappa, où l’on dit avoir poussé à dessein cette candidature venue des cercles de la gauche républicaine et pro-laïcité. […]

Le Monde


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux