Fdesouche

La présidente de la Commission européenne, l’Allemande Ursula von der Leyen, a prononcé son premier discours sur l’état de l’Union

[…] Ursula von der Leyen a annoncé son intention de présenter « un plan d’action » contre le racisme et les « crimes de haine, qu’ils se fondent sur la race, la religion, le genre ou la sexualité ».

« Il est temps à présent de construire une Union véritablement antiraciste – en condamnant le racisme, mais aussi en agissant », a-t-elle déclaré lors de son discours-programme annuel sur l’État de l’Union devant le Parlement européen.

Parmi les évolutions attendues, elle a promis de renforcer les « lois en matière d’égalité raciale là où des lacunes subsistent », mais aussi d’utiliser le budget de l’UE « pour lutter contre la discrimination dans des domaines tels que l’emploi, le logement ou les soins de santé ».

« Nous deviendrons plus sévères en matière d’application de la législation en cas de retard de mise en oeuvre », a averti la dirigeante allemande.

Elle a également assuré que l’UE améliorerait « l’éducation et les connaissances sur les causes historiques et culturelles du racisme », et s’attaquerait « aux préjugés inconscients, qu’ils soient le fait des citoyens, des institutions, voire des algorithmes ». […]

lesoir.be

Aujourd’hui sur Fdesouche :


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux