Fdesouche
[…] La végétation semble avoir littéralement envahi les lieux, une miniforêt s’étendant sur de nombreux balcons et sur les murs extérieurs.

Selon le quotidien semi-officiel Global Times, la très grande majorité des 826 appartements ont été désertés par leurs habitants, seule une dizaine de familles vivant encore dans le quartier. Ce très faible taux d’occupation aurait un autre responsable: les moustiques. Eux se sentent très à l’aise dans cette abondante végétation…

L’Essentiel.lu


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux