Fdesouche

Un couple d’Américains qui avait investi 5 millions de dollars pour rénover cette bâtisse du Haut-Anjou jette l’éponge après le retour d’un projet controversé.

En 2016, le château de Falloux faisait peine à voir et n’avait de château que le nom. Après y avoir investi près de 5 millions de dollars, William et David O’Neil, un couple de Californiens lui ont redonné ses lettres de noblesse en faisant travailler des entreprises locales. À en croire les propos rapportés par le quotidien Ouest-France, les deux hommes se sont lancé le défi de restaurer cette bâtisse du XVIIIe-XIXe siècle après avoir passé un accord avec la commune du Bourg d’Iré où se trouve le château. Les travaux ne se feront que si un projet d’implantation d’éoliennes géantes dans les cartons depuis de longs mois est abandonné.

Mais plus de trois ans après, la donne a radicalement changé. Non seulement les éoliennes ont réapparu mais elles sont désormais au nombre de quatre, au lieu des trois prévues initialement. Elles mesurent toujours 150 mètres de haut et devraient rester visibles en arrière-plan du château même si elles sont situées à près de trois kilomètres. Et pour ne rien arranger, depuis 2017, la commune du Bourg d’Iré n’est plus qu’une commune déléguée (avec 14 autres) au sein de la commune nouvelle de Segré-en-Anjou bleu.

(…) Le Figaro


Fdesouche sur les réseaux sociaux