Fdesouche

Une centaine de migrants subsahariens refusent de libérer l’espace public à l’entrée de la ville de Tiznit, où ils ont dressé des campements sauvages, si les autorités ne leur accordent pas une indemnité forfaitaire et un billet d’autocar pour Tanger.

Dans une tentative de les dissuader d’assiéger un hôtel abandonné, le Pacha de la ville s’est dit surpris par la réaction de la centaine de ressortissants africains qui considéraient l’indemnité comme une part de l’aide européenne perçue par le Maroc.

Les candidats à l’immigration clandestine n’ont pas hésité à donner plus de précisions sur leurs revendications, exigeant de droit la somme de 500 dirhams par personne en plus d’un billet de transport pour Tanger…

Bladi

 


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux