Fdesouche

La communauté ivoirienne de Tunis est sous le choc après le meurtre dans la nuit de samedi à dimanche du président de l’Association des Ivoiriens en Tunisie, agressé pour le vol de son téléphone portable. Une affaire, qui fait resurgir une autre blessure : celle du racisme anti-Noirs vécu dans le pays. Plusieurs centaines de ressortissants ivoiriens et d’autres pays subsahariens sont descendus dans les rues ce mercredi 26 décembre.


Fdesouche sur les réseaux sociaux