Fdesouche

Deux hommes, jugés devant la cour d’assises d’appel des Alpes-Maritimes pour le viol collectif, en 2008 à Marseille, d’une jeune femme qu’ils avaient forcée à boire et qui était morte en raison de son alcoolisation massive, ont été condamnés vendredi à 10 ans de réclusion.

Ils ont été reconnus coupables de viol collectif et de non-assistance à personne en danger, la circonstance aggravante d’ivresse manifeste n’ayant pas été retenue par la cour. Dix-huit ans de réclusion avaient été requis à leur encontre.

“Ce n’est qu’à ce prix-là que nous pourrons faire passer le message que des tournantes non consenties sont punies sévèrement. On a sacrifié Cécilia sur l’autel de la satisfaction bestiale”, avait estimé hier l’avocate générale, Solange Legras, en conclusion de son réquisitoire.

Les deux hommes, âgés de 22 ans, avaient été condamnés en première instance à Aix-en-Provence à 13 et 15 ans de réclusion criminelle. Deux comparses avaient écopé de 10 ans de réclusion mais n’ont pas fait appel.

Mounir Tinouiline et Fahem Djermoune étaient accusés, comme leurs deux comparses Emmanuel Denis et Anis Nafti, de s’être concertés pour contacter, le 8 décembre 2008, Cécilia Gueye, que l’un d’entre eux connaissait, afin de la faire boire et d’avoir des relations sexuelles avec elle. […]

Le Figaro


Fdesouche sur les réseaux sociaux