Fdesouche

La suppression de l’aide sociale aux requérants d’asile déboutés est efficace. Seuls 15% d’entre-eux continuent en effet de toucher l’aide d’urgence au bout d’une année. La majeure partie a donc quitté la Suisse, selon une étude.

Les bénéficiaires qui ne partent pas bien qu’ils ne bénéficient plus que de l’aide d’urgence se concentrent surtout dans les cantons à forte densité démographique et ceux où se trouvent de grandes agglomérations, révèle l’étude de l’Office fédéral des migrations (ODM).

Depuis 2008, une fois leur délai de départ échu, les requérants d’asile déboutés ne perçoivent plus l’aide sociale, mais uniquement l’aide d’urgence. Le but de cette mesure est d’inciter ces personnes à quitter la Suisse. La Confédération et les cantons ont commandé cette étude pour comprendre pourquoi certains requérants restent tout de même dans ces conditions.

Romandie News (Merci à Le Hutin)


Fdesouche sur les réseaux sociaux