Fdesouche

ROME – Les cerveaux des “racistes” ne manifestent pratiquement aucune réaction à la douleur physique de personnes d’autres races, en raison de leurs préjugés et de stéréotypes raciaux, selon une étude rendue publique jeudi en Italie par l’université de Bologne (nord).

“Le cerveau des racistes a du mal à s’identifier de manière spontanée à la souffrance physique des individus d’autres groupes ethniques. La preuve en a été faite en montrant à des sujets des images d’aiguilles plantées dans des mains de diverses couleurs”, écrivent les auteurs de l’étude conduite par les universités italiennes de Bologne et Rome, ainsi qu’un centre du CNRS à Lyon. […]

Romandie News


Fdesouche sur les réseaux sociaux