Fdesouche

Lu dans Valeurs Actuelles :

“Situation de la délinquance en Seine-Saint-Denis”.
C’est l’intitulé d’une note de quatre pages envoyée le 13 juin 2006 à Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, par Jean-François Cordet, à l’époque préfet de Seine-Saint-Denis. Cette lettre, dont le quotidien Le Monde avait publié des extraits en septembre de la même année, rappelle que les difficultés du « 9-3 », secoué par de violentes émeutes en novembre 2005, sont anciennes.
Le préfet Cordet (qui était en poste depuis novembre 2004) y soulignait notamment que :
– l’évolution de la délinquance dans le département était « particulièrement préoccupante ».
– les réponses judiciaires n’étaient « pas à la hauteur des problèmes » de la Seine-Saint-Denis.
– la situation des établissements scolaires était telle qu’elle nécessitait « une forte présence permanente pour éviter tout dérapage ».
– la fréquence des mutations gênait l’action de la police : « Ce département a besoin de stabilité dans la présence et la connaissance des commissaires ».
– la pauvreté et le chômage des jeunes favorisaient le prosélytisme des islamistes : « Ces classes d’âge sont aujourd’hui fortement travaillées par l’Islam et sans doute le plus intégriste. Je constate depuis mon arrivée une multiplication dans les quartiers et ouvertement dans les lieux publics, notamment les centres commerciaux, de femmes voilées intégralement. Cela ne semble d’ailleurs plus surprendre personne. »
Un constat vieux de quatre ans.
Lire la lettre de Jean-François Cordet à Nicolas Sarkozy

(Merci à Latine)
source


Fdesouche sur les réseaux sociaux