Fdesouche

Lu dans Le Figaro :

Les enfants d’immigrés maghrébins et africains portant l’uniforme ne se sentent pas discriminés.
La police ressemble désormais à la France. Contrariant l’image d’un corps largement composé essentiellement de Blancs, venus de province, une étude inédite que Le Figaro a pu se procurer montre au contraire comment la diversité s’est installée ces dernières années sous l’uniforme. Un policier sur dix est d’origine étrangère. L’enquête lancée en 2008 par l’Observatoire de la diversité que Nicolas Sarkozy a créée lors de son passage Place Beauvau, dessine le portrait d’une police creuset, «loin des blagues de commissariat que l’on pouvait redouter», reconnaissent les chercheurs.
Quelque 4 500 fonctionnaires ont renvoyé un long questionnaire anonyme à l’Institut national des études démographiques (Ined) qui conduisait la recherche. Parmi eux, les trois quarts sont policiers, les autres travaillent dans l’administration. Les «métropolitains» représentent 79 % du personnel sondé. Les immigrés restent rares puisqu’il faut être devenu français pour entrer au ministère de l’Intérieur. Les fils d’immigrés européens, Portugais, Italiens, Espagnols représentent 6,7 % des fonctionnaires. Les enfants de Maghrébins et d’Africains forment eux 3,7 % des troupes, tandis que les Domiens (essentiellement des Antillais) que les enquêteurs ont voulu mettre à part, pour tester d’éventuelles discriminations sur la couleur de peau, représentent 9,2 % des sondés.
suite

(Merci à Courteheuse)


Fdesouche sur les réseaux sociaux