Fdesouche

Absence d’éclairage. Actes d’incivilité en recrudescence. Injures. Menaces… Des riverains poussent un coup de gueule et dénoncent une situation qui pourrit leur qualité de vie.

«Je vais certainement me faire tabasser un jour… » Depuis quelques mois déjà, des incidents de tous ordres viennent régulièrement troubler la retraite que s’est construite Michel Dautelle depuis sept ans, dans le quartier du Verbeau.

Seule, une poignée de riverains du quartier Melpomène témoigne à visage découvert. D’autres préfèrent garder l’anonymat par peur des représailles. « Il y règne désormais un véritable sentiment d’insécurité. » Cette retraitée de la fonction publique garde en tête la mésaventure de l’une de ses voisines. « Elle a aperçu un jeune qui mettait le feu à une boîte aux lettres et l’a signalé à la police. Dès le lendemain, elle se faisait menacer. Depuis, elle ne sort plus son chien le soir. »

Ancien chef de la police municipale, Jean-Marie Largeau assure : « C’est vrai les groupes de jeunes, surtout lorsqu’ils sont cagoulés, font peur mais pas question de baisser les bras devant eux » « Il y a les dégradations dans les bâtiments. La musique qui résonne des caves toute la nuit. Sans compter les incendies volontaires qui se multiplient. Un jour, il y aura un mort et il sera trop tard pour réagir. »

« La cerise sur le gâteau ? Il n’y a plus d’éclairage public depuis une dizaine de jours au moins… »

Source (merci à John)

Relire : Un retraité niçois harcelé par des jeunes depuis 5 ans


Fdesouche sur les réseaux sociaux