Fdesouche

La présence de populations roms sur la territoire roubaisien pose des problèmes. On a franchi un cap jeudi soir avec une interpellation tumultueuse : une jeune femme a saisi un bébé d’un an par le pied pour frapper un policier.
Jeudi soir, une patrouille de police arrête un jeune homme pour défaut de permis et d’assurance. Le ton monte. Des renforts sont appelés. Une dizaine de policiers sont présents lorsque l’échange prend une tournure ahurissante. Une jeune Roumaine prend un bébé d’un an par un bras et une jambe et frappe une première fois un policier. Puis saisit l’enfant seulement par un pied et frappe à nouveau.
La femme tente ensuite de jeter le bébé au sol, qui est récupéré in extremis par les policiers. Mais ce n’est pas tout : des femmes se dénudent, envoient des giclées de lait maternel ( ! ) sur les fonctionnaires. Et un homme du camp se mutile : il s’entaille le ventre sur 20 cm. Les policiers lui portent les premiers secours…
Au club de foot Z, voisin des lieux, on attend avec impatience que le terrain soit vidé des caravanes. Depuis quelques mois, c’est très tendu : « Ils nous volent les ballons, ils envoient les enfants faire leurs besoins sur le stade alors qu’on s’entraîne… ». Dans le quartier, les habitants ont fait preuve de solidarité avec ces populations roms. Mais l’agressivité et le manque de respect sont insupportables. (Nord-Eclair)


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux