Fdesouche

Selon Le Canard Enchaîné, Éric Zemmour a “piqué sa crise” au Figaro le 16 avril dernier. En ouvrant le journal, il a en effet découvert qu’un passage d’un de ses articles avait été supprimé.
Dans un article intitulé “Vingt ans après, les rénovateurs”, Éric Zemmour raconte l’aventure ratée des 12 députés du RPR et de l’UDF (Séguin, Bayrou, Barnier, Fillon, Millon…) qui ont tenté, en 1989, de lancer un parti unique de la droite.
Les phrases qui ont sauté sont les suivantes : “Seuls Barnier, Bayrou et Fillon restent encore dans la lumière. ‘Barnier parce que c’est l’infidélité même’, s’amuse Carignon. ‘Bayrou parce que c’était le plus cynique d’entre nous’, note Millon sans acrimonie. ‘Fillon par ce que c’était un second’, disent tous les autres.”
D’après Le Canard Enchaîné, c’est le patron de la rédaction, Etienne Mougeotte, qui aurait “caviardé en douce ce passage, histoire de ne pas froisser Bayrou, ni Barnier, ni surtout Fillon”. (source) [scan du canard enchainé] (merci à Lolocas)


Fdesouche sur les réseaux sociaux