Fdesouche

La Fédération Léo Lagrange, «mouvement d’éducation populaire et de jeunesse» regroupant quelque 400 associations, a inauguré jeudi à Besançon le premier collège labellisé “Ecole sans racisme“. Le collège Diderot (780 élèves) est répertorié en zone d’éducation prioritaire (ZEP).

Nous en attendons près d’une vingtaine d’autres d’ici décembre 2009» a déclaré Samir Bensaadi, coordinateur national de la fédération. “Ecole sans racisme” est un programme qui concerne tous les collèges et les lycées qui «affichent leur volonté de prendre à bras le corps les problèmes posés par l’intolérance et les discriminations». Au fil des mois, expositions, débats et interventions sur les thèmes de la tolérance, de la solidarité et de la discrimination se sont multipliés au collège Diderot, ont rappelé des professeurs. «Les questions de discrimination ne sont pas plus fortes dans les quartiers qu’ailleurs, comme en zone rurale où nous travaillons également», a souligné M. Bensaadi.
Le rappeur Kery James, parrain du collège dans ce projet, a participé à la pose d’une plaque “Ecole sans racisme” à l’entrée de l’établissement, en présence des élèves de quatrième du collège Diderot, impliqués dans la démarche depuis septembre 2008, et des partenaires institutionnels. «La lutte contre les discriminations est l’un des plus grands défis de la France. Il faut construire un pont entre les deux France, celle représentée médiatiquement et celle représentée médiatiquement mais de manière négative», a souligné le chanteur.
Créée en 1950 à l’initiative de Pierre Mauroy, reconnue d’utilité publique, la Fédération Léo Lagrange a pour objectif de développer «le temps libre au service du progrès social». Regroupant en France 400 associations et 50.000 adhérents, comptant près de 2.500 salariés, elle est partenaire des collectivités locales dans leurs politiques sociales, éducatives, culturelles et d’insertion.
(source)


Fdesouche sur les réseaux sociaux