Fdesouche

François Begaudeau, auteur de Entre les murs, estime que ce n’est pas le nombre de Noirs qui devrait surprendre dans l’équipe de France de football mais la faible présence de Maghrébins.

Il y a les faits et l’angle sous lequel on les appréhende. Il y a une équipe de France et des gens, pas si rares et pas toujours aussi barrés qu’un Georges Frêche, pour déplorer sa forte proportion de Noirs, alors qu’il serait au moins aussi malin de s’étonner qu’y évoluent si peu de Maghrébins. Pour qui a été maintes fois baladé, unité vaillante d’une équipe de profs du Lycée Branly à Dreux, par une équipe d’élèves essentiellement composée de jeunes issus de l’immigration maghrébine, un Zidane hier ou un Benzema aujourd’hui semblent, oui, être des Arabes qui cachent la forêt.
A cette anomalie, des raisons sociales ou socioethniques existent : l’éternel hiatus entre la République une et indivisible et blanche et sa minorité majoritaire. (…)
(Le Monde)


Fdesouche sur les réseaux sociaux