Fdesouche

Les arbitres amateurs dans le football français sont de plus en plus souvent l’objet d’agression de la part des joueurs. Un phénomène récent qui ne cesse de prendre de l’ampleur.
L’Association Nationale des Arbitres de Football, l’UNAF a mis en oeuvre une campagne de sensibilisation pour lutter contre le phénomène. Le slogan : “La frappe, c’est dans le ballon“. Sans trop de succès jusqu’à présent.
Bernard Saules, Président: “Je suis arbitre donc je suis UNAFISTE.
L’équation est simple quand nos valeurs prônées telles la solidarité, l’amitié, la convivialité, la défense de nos amis frappés, deviennent malheureusement rares. “
Françis Lombard, Commission Juridique : “Il est vrai que la violence sur les terrains est toujours d’actualité. Pourtant au regard des dossiers juridiques déposés auprès de notre Association cela montrerait le contraire.
Certains arbitres agressés ne portent pas plainte. Est-ce par peur de représailles ?  Difficile pour nous de répondre à cette question.
Nous savons pertinemment que les dossiers d’incivilité traités par les commissions sportives sont de plus en plus nombreux.
La gestion des dossiers juridiques et la collaboration avec la centaine d’avocats, mandatés par l’UNAF pour vous défendre au mieux, commencent à porter ses fruits au regard des derniers jugements dont les décisions sont intéressantes à plus d’un titre.”
Le gouvernement, conscient du problème, a fait voter une loi, le 23 octobre 2006, qui reconnait aux arbitres une mission de service public. Cette loi n’a malheureusement pas eu les effets escomptés.
Exemples d’agressions.


Fdesouche sur les réseaux sociaux