Fdesouche

A l’aube du France-Uruguay ce soir, des interrogations planent encore concernant une éventuelle atteinte de la Marseillaise par des sifflets. Un mois après France-Tunisie, les autorités préfèrent prévenir que guérir.

Ce match amical entre la France et l’Uruguay aurait pu être un match de préparation comme un autre. Il l’est d’ailleurs sûrement pour tous les techniciens s’afférant autour de cette rencontre. Mais beaucoup moins pour les autorités françaises. Aujourd’hui, plus personne ne veut badiner avec l’hymne national.(…)

On craint désormais des tentatives de provocations notoires. Une source policière confirme d’ailleurs cela dans le Parisien en se montrant toutefois rassurante : « Les frondeurs pourraient vouloir tester les limites des autorités publiques pour voir jusqu’où elles sont capables d’aller en cas de sifflets. »(…)

Il serait donc prévu de monter la sono en cas de sifflets modérés et d’éventuellement faire évacuer le stade en cas de bronca prononcée. Si la seconde mesure a souvent été abordée avec toute la controverse qui l’entoure (risque d’émeutes à la sortie du stade, problème d’éthique vis-à-vis des supporters), la première paraît surprenante. Sera-t-il possible de laisser les supporters insensibles et de les calmer avec une telle initiative ? Rien n’est moins sûr. Rien n’est non plus acquis concernant ces hypothétiques débordements. Mais désormais, il y a une certitude : il vaut mieux prévenir les incidents.

Source

Merci à Muntherhaus

Publicité

Fdesouche sur les réseaux sociaux