Fdesouche

Selon Le Monde, Nicolas Sarkozy veut profiter de la crise financière pour continuer à présider l’Union européenne (UE) au moins pour une année supplémentaire, en s’inventant une nouvelle fonction taillée sur mesure.

Le traité de Lisbonne n’étant pas entré en vigueur à cause du “non” irlandais, l’Europe ne disposera pas, comme prévu, d’un président stable du conseil, élu pour deux ans et demi et continuera à être dirigée au hasard des présidences semestrielles.

D’où l’idée suggérée en filigrane dans le discours que M. Sarkozy a prononcé comme “président de l’Europe”, mardi 21 octobre, devant le Parlement de Strasbourg : créer, en parallèle aux Présidences tchèque et suèdoise officielles, une autre présidence (qui lui reviendrait) et qui regrouperait tous les pays de la zone euro, ainsi que la Grande Bretagne.

M. Sarkozy a ainsi inventé, à son profit, la présidence stable de l’Europe que le traité de Lisbonne aurait instituée s’il n’avait été rejeté par les Irlandais. Pour faire bonne mesure, le président français a aussi proposé de transformer cet Eurogroupe en un “gouvernement économique européen”, de créer des fonds souverains en Europe pour investir dans les secteurs clés, de mettre en oeuvre une politique industrielle européenne.
Source 1 Source 2


Fdesouche sur les réseaux sociaux