Fdesouche

Après l’attaque du bus de l’équipe de foot algérienne au Caire et sa défaite face à l’équipe égyptienne, les violences s’amplifient contre les Egyptiens résidant en Algérie qui commencent à quitter le pays. Une rumeur, non confirmée, faisant état de la mort de supporteurs algériens a mis le feu aux poudres.

Le siège de la compagnie Egypt Air, situé au cœur de la capitale algérienne, a été incendié lundi après-midi.

Les installations de l’opérateur Orasom Télécom Algérie (OTA) ont été attaquées dimanche et lundi, et certaines complètement détruites, notamment à Alger. Dimanche soir, le siège d’OTA à Dar El Beidha, dans la banlieue-est d’Alger, a été partiellement saccagé par des milliers de supporteurs déchaînes qui voulaient venger le sang des Algériens qui a coulé en Egypte.

Les violences contre Djezzy ont fait des dégâts matériels estimés à plus de cinq millions de dollars, a déclaré lundi au cours d’une conférence de presse au siège d’OTA à Alger, le directeur de communication d’OTA, Hamid Grine. «70.000 téléphones portables d’une valeur de 5 millions de dollars ont disparu de l’agence Ring (filiale d’Orasom) de Hydra. Des climatiseurs, des ordinateurs et même des portes manteaux ont été volés et détruits. Les attaques ont touché une quinzaine d’agences et des installations de Djezzy sont toujours encerclées par des manifestants », a dit M. Grine.

Une centaine de personnes ont quitté l’Algérie à cause des violences visant les ressortissants égyptiens à l’approche du match d’appui Algérie-Egypte, mercredi soir à Khartoum, qui décidera laquelle des deux équipes sera qualifiée pour le Mondial 2010, et sont arrivées à l’aéroport du Caire. Ayman Sayyed, un ingénieur égyptien revenu au Caire avec sa femme et sa fille, a raconté à son arrivée que «dimanche soir, 400 Algériens ont assiégé l’immeuble où nous vivons avec d’autres Egyptiens, mais nous avons réussi à sortir».

Par ailleurs, des informations non confirmées officiellement font état d’une agression mortelle dimanche contre un expatrié égyptien à Azzaba dans la wilaya de Skikda.
Sources : 1, 2, 3 (Merci à Latine)


Fdesouche sur les réseaux sociaux