Philippe Vardon agressé à Fréjus (couteau, démonte-pneu…)

Philippe Vardon Vs « Imam Estrosi » (vidéo)

Philippe Vardon, chef de file de Nissa Rebela, est interviewé à propos de son dernier livre  » L’imam Estrosi  » dans lequel il attaque la politique du maire de Nice à l’égard des lieux de culte musulmans et ses relations avec l’UOIF.

L’Intrus

« Faut-il interdire le Bloc Identitaire ? » : débat avec Philippe Vardon

Hondelatte Dimanche, Numéro 23 (TNT), 16/12/12

Avec Philippe Vardon (BI), Alexis Corbière (FDG), Karim Zéribi (EELV), Elisabeth Lévy (causeur.fr), Alex Ursulet (avocat) et Stéphanie Duncan (France Inter).

Possibilité de commenter le débat sur Facebook

Nice : « Sale Juif » / mosquée rue de Suisse : Vardon demande le soutien de la LICRA et de SOS Racisme

- Addendum 30/11/12 : Philippe Vardon dans Direct Matin

Nissa Rebela

- Addendum 24/11/12 : Philippe Vardon dépose plainte contre ses agresseurs et contre le journaliste de Complément d’enquête. Nissa RebelaLe Nouvel Obs

- Addendum 23/11/12 : Nissa Rebela accuse France 2 de « bidonnage » :

« Complément d’enquête diffuse 1 minute sur 30 et bidonne son reportage ! Voici ce qu’avait posté Philippe Vardon sur sa page Facebook ce jeudi à 16 heures :

“Complément d’enquête – mon pronostic (j’espère me tromper) : ils diffusent le début de l’embrouille avec effectivement un individu surexcité, mais pas la suite. Puis montrent le site de Nissa Rebela et mon communiqué et disent que j’exagère et que je n’ai été pris à partie que par une personne.” » [...]

- Addendum 22/11/12 : La version de France 2 sur l’altercation devant la mosquée rue de Suisse (« Complément d’enquête »)

- Nissa Rebela ? C’est quoi ces fachos de merde ?! je suis plus niçois que toi ! je suis 100% niçois ! je suis un musulman mais niçois ! et ça te fait chier qu’il y a des musulmans niçois à Nice.
- Moi je te considère pas comme niçois.

Emission intégrale (1H) youtubée de France 2 sur les identitaires et l’islamophobie ici.

La version de Philippe Vardon (Nissa Rebela)
Lire la suite

De vraies armes dans un clip de Negrescro : deux mises en examen à Nice (MàJ)

Addendum 9/10/12

Autant le dire : ce fut une bonne journée pour nous ! Notamment, car c’est grâce à l’action de Nissa Rebela que les racailles de Negrescro vont désormais devoir répondre de leurs actes devant la justice.

Sans Nissa Rebela, les petites frappes seraient encore en train de se pavaner sur le boulevard de l’Ariane avec de la drogue et des armes à feu dormant tranquillement dans leurs caves. Cette petite victoire vient souligner toute l’utilité des identitaires – au-delà même de toute considération électorale – dans le débat public et la vie politique niçoise.

Nissa Rebela

8/10/12

Deux figurants du groupe de rap niçois Negrescro ont été mis en examen et placés sous contrôle judiciaire, pour avoir tiré des coups de feux avec un fusil à pompe et une Kalachnikov en tournant un clip, a-t-on appris aujourd’hui de source proche de l’enquête. Le groupe de rap, qui regroupe des jeunes du quartier sensible de l’Ariane, au nord-est de Nice, avait semé le trouble en diffusant un clip début juillet sur internet.

Tournée à l’Ariane, la vidéo montre notamment les deux figurants masqués tirer en l’air avec le fusil à pompe et la Kalachnikov. On y voit également des jeunes faire du rodéo avec leurs deux-roues et hisser sur la façade de l’église du quartier un immense drapeau algérien.

La police judiciaire de Nice, chargée de l’enquête, a conclu que les armes étaient bien réelles même si elle n’ont pas été retrouvées. Les deux figurants ont été interpellés mercredi dernier et mis en examen vendredi, a-t-on appris de source proche de l’enquête. Les enquêteurs ont notamment retrouvé une douille percutée, correspondant au calibre de la Kalachnikov, sur le lieu de tournage du clip.

Lors de perquisitions chez les suspects, ils ont aussi retrouvé le drapeau algérien de grand modèle et un pistolet automatique de 7e catégorie tirant des cartouches de gaz (réplique d’un Glock 17 autrichien de calibre 9 mm) couramment vendu dans les armureries. [...]

Le Figaro

NB : L’affaire avait été soulevée en juillet dernier par Nissa Rebela.

Quand des militants UMP créent un faux site FN-Nice pour attaquer une candidate du Rassemblement Bleu Marine !

Depuis hier, divers comptes plus ou moins anonymes sur twitter tentent de faire connaitre le site www.fn-nice.com.

S’ouvrant sur un sondage étonnant, semblant d’emblée s’attaquer à la notoriété de la candidate du FN-Rassemblement Bleu Marine dans la 5ème circonscription des Alpes-Maritimes (elle est évoquée entre Jacques Peyrat, l’ancien maire de Nice, et Philippe Vardon, président de Nissa Rebela et membre de la direction du mouvement identitaire), le site reprend les codes esthétiques des sites officiels du Front National. Un compte youtube FN-Nice a même été créé pour l’occasion.

On comprend pourtant très vite qu’il est en fait question pour ce site de s’en prendre à la candidature de Danielle Cardin, présentée comme “une candidate loin de chez nous”. Il est vrai que la malheureuse n’a pas hésité dans la presse à revendiquer son statut de “parachutée” dans la circonscription (un petit saut, elle vient des alentours de Grasse, mais qui compte terriblement dans un territoire aussi enraciné que le haut-pays niçois), et que les interventions vidéos reprises sur le site sont assez déconcertantes. Les autres candidats lui étant opposés dans le débat, les journalistes de Nice Matin et Radio France Bleu Azur, et même l’ensemble de la rédaction de NOVOpress cherchent encore à comprendre ce qu’elle a voulu expliquer concernant le logement social

Novopress

Nice : Philippe Vardon ne sera pas candidat dans la 5ème circonscription (MàJ)

Addendum du 18/05/12

À travers la candidature présentée par le Front National (avec Mme Danielle Cardin, dont ce sera la première expérience politique…), les conditions de l’union ne sont désormais plus réunies.

Dans le même temps, il est hors de question que ma candidature puisse servir d’une quelconque façon celle de Christian Estrosi.

Je ne lui rendrai pas service en divisant les voix de l’opposition et en favorisant donc sa réélection. C’est pourquoi je ne serai pas candidat.

Je regrette profondément ce rendez-vous manqué avec les habitants de cette circonscription dans laquelle j’ai grandi (au cœur de la cité des Moulins). Q’ils sachent qu’ils pourront, comme cela a toujours été le cas, continuer de compter sur les identitaires.

Nissa Rebela

17/05/12

C’est avec la plus grande déception que j’ai eu confirmation de la volonté définitive du Front National de présenter une candidate sous ses couleurs dans la 5ème circonscription des Alpes-Maritimes.

Jusqu’au bout je me serai battu – de part et d’autre d’ailleurs – pour défendre une dynamique d’union et de rassemblement, dans la perspective des prochaines élections municipales. Cherchant en toute circonstance des solutions aux objections que l’on me présentait.

Personne ne pourra désormais me faire le reproche de diviser, d’autant que j’ai moi-même apporté mon soutien à la candidature de Marine Le Pen lors de l’élection présidentielle (ce que je ne regrette en aucun cas – quelles que soient les difficultés actuelles – car cela me semblait l’attitude la plus responsable, au-delà de divergences bien réelles).

Ma déception est doublée d’une profonde incompréhension. Cela d’autant plus que dans le cadre des très nombreux entretiens qui ont eu lieu, plusieurs responsables du FN m’avaient assuré de leur soutien à ma démarche. C’était notamment le cas de Lydia Schénardi (secrétaire départementale du FN 06) qui avait déclaré lors d’une rencontre « tripartite » avec Jacques Peyrat en octobre dernier vouloir réserver la 5ème circonscription à une candidature identitaire. Position renouvelée dans une note écrite, manifestement sans suite.

Les logiques qui régissent la vie des appareils partisans continuent de m’échapper…

Lors des élections municipales de 2008 c’est un sectarisme similaire (le refus des instances parisiennes d’une liste commune) qui avait amené le FN à passer sous la barre des 5%.

Plutôt que choisir une candidature de rassemblement des patriotes et identitaires, le Front National choisit de présenter une dame – certainement sympathique – mais n’ayant aucune attache avec la circonscription (ou même la ville de Nice), et sans expérience politique. Christian Estrosi doit en être ravi.

Réunissant ce soir les dirigeants de Nissa Rebela, je communiquerai demain sur nos intentions dans le cadre de ces élections législatives.

Nissa Rebela

Nice : Rassemblement devant la permanence du Parti Socialiste (+vidéo)

11/05/12

Environ 170 partisans de Nissa Rebela, le mouvement des identitaires niçois associé au Bloc Identitaire (extrême droite), ont manifesté ce soir devant la permanence du PS à Nice, contestant la « légitimité » du nouveau président François Hollande. Le rassemblement s’est déroulé dans le calme, devant une permanence aux portes closes, a constaté une journaliste. Dans la petite foule essentiellement composée de jeunes hommes, brandissant drapeaux tricolores, du Comté de Nice et des banderoles noires sur lesquelles on pouvait lire « Hollande n’est pas mon président », avaient pris place des membres du Front national et de l’Entente Républicaine de l’ancien maire de Nice, Jacques Peyrat.

Le Figaro

7/05/12

Droit de vote des étrangers // Adoption par les couples homosexuels // Régularisation des clandestins

HOLLANDE N’EST PAS MON PRÉSIDENT !

Rassemblement devant la permanence du Parti Socialiste
Vendredi 11 mai – 19h // 9 rue Biscarra 06 000 Nice

Évènement Facebook

Philippe Vardon : « Qu’ils retournent dans le pays qu’eux mêmes affirment être le leur » (vidéo)

France 3 – 27/04/12

« Nous pensons nous, qu’effectivement, beaucoup de ces immigrés, ou de ces descendants d’immigrés, ne se sentent pas Français, ne veulent pas être Français, n’aiment pas la France, et qu’à partir de ce moment là il faut envisager, avec sérieux, le fait qu’ils retournent dans le pays qu’eux même affirment être le leur. » Ph. VARDON

Changements au Bloc Identitaire

1. Une nouvelle direction opérationnelle du mouvement identitaire sera mise en place dans les jours à venir. Elle reflètera la variété des initiatives et des engagements militants de l’ensemble de la mouvance identitaire. Une de ses premières missions sera la préparation pour l’automne d’un rassemblement anniversaire des dix ans du mouvement.

2. Philippe Milliau n’appartient plus au bureau exécutif du Bloc identitaire. Il est désormais déchargé de toutes ses responsabilités nationale, régionale et sectorielle.
Après avoir tenté de mettre en place des solutions de conciliation, j’ai pris acte que mes sollicitations n’ont pas été entendues, et, au contraire, volontairement ignorées. Je considère que cette décision met fin à une situation qui portait atteinte à l’unité, à l’originalité et à la diversité du mouvement identitaire.

Bloc Identitaire