Israël : La liaison du fils de Netanyahou avec une non-juive fait scandale

La dernière idylle du fils de « Bibi » est en passe de devenir une affaire d’Etat. Depuis quelques mois, le fils du Premier ministre israélien, Yair Netanyahou, 23 ans, file le parfait amour avec une belle Norvégienne de deux ans son aînée, rencontrée sur les bancs de l’université IDC Herzliya, au nord de Tel-Aviv. Mais Sandra Leikanger, étudiante en communication visuelle, n’est pas de confession juive : un scandale aux yeux des élus les plus conservateurs et orthodoxes de l’Etat hébreu.

« C’est un grave problème, a déclaré le député Nissim Ze’ev, cité par le Jerusalem Post. En tant que Premier ministre d’Israël et du peuple juif, il (NDLR : Benyamin Netanyahou) doit incarner la responsabilité nationale à travers les valeurs qu’il promeut au sein même de son propre foyer. Je suis certain que cela lui fait de la peine. Tout Juif désirant préserver ses origines souhaite que son fils épouse une Juive. »

A l’intérieur du Likoud aussi, les critiques fusent. « Tout ce que j’ai à dire, c’est que c’est très malheureux », a réagi le député Moshe Feiglin. D’autres ont tenu des propos bien plus radicaux. Comme Leava, une organisation défendant le principe de la non-assimilation, c’est à dire qui s’oppose à l’union des Juifs avec des non Juifs – particulièrement avec des Arabes. Benamin Netanyahou « est fier de lui (NDLR : de son fils Yair) et légitimise l’assimilation et la destruction du peuple juif», a écrit Leava ce dimanche sur son compte Facebook.

(…) Le Parisien

L’ambassadeur de France en Israël : «Mon pays n’est ni raciste, ni antisémite»

Après l’affaire Dieudonné, l’ambassadeur de France en Israël, Patrick Maisonnave, publie une tribune dans le Jérusalem Post.

Lire : L’ambassadeur de France invite de jeunes soldats franco-israéliens ayant fait leur alya

Que la France de Voltaire ne s’inquiète donc pas d’une possible restriction de la liberté d’expression. L’intolérance n’a pas sa place en France. Mon pays n’est ni raciste, ni antisémite.

J’ai hésité à m’exprimer à ce sujet, ne souhaitant en aucun cas faire de la publicité aux idées nauséabondes d’un humoriste qui, hélas, ne fait plus rire. […]

Je tiens à cet égard à souligner la mobilisation de tous les services de l’Etat et de la Justice, qui, dans mon pays, combattent ce type d’incitations à la haine. La République française s’est montrée forte et déterminée : nous devons nous en réjouir. […]

La France ne laissera pas les «entrepreneurs de la haine» exploiter à mauvais escient les valeurs de liberté et de tolérance. Comme l’a réaffirmé le ministre de l’Intérieur il faut «casser la mécanique de haine».

Jerusalem Post

Bernard-Henri Lévy : L’Unesco et les juifs , le «scandale de la semaine»

L’Unesco avait programmé, à Paris, de longue date, une exposition intitulée «Les gens, le Livre, la Terre : la relation de 3 500 ans du peuple juif avec la Terre sainte». Elle a été brutalement suspendue suite à une lettre de 22 pays arabes «préoccupés» par le «possible impact négatif» de l’événement sur «le processus de paix et les négociations en cours au Proche-Orient». Grosse colère de Bernard-Henri Lévy dans le Nouvel Obs.

Bien sûr, nous sommes résolument cosmopolites. Bien sûr, tout ce qui est terroir, béret, bourrées, binious, bref, «franchouillard» ou cocardier, nous est étranger, voire odieux. (Bernard-Henri Lévy, 1985, Edito dans la revue Globe).

Ne nous attardons pas non plus sur l’aveuglement d’une Ligue arabe qui […] ne voit qu’une menace sérieuse planer sur la région : Israël, toujours Israël, le tout petit Israël, dès lors qu’il a la prétention de se pencher, comme tous les peuples du monde, sur son histoire, ses récits fondateurs ou l’ancienneté de sa présence sur la terre où il est établi. […]

Le Point

Israël : A force d’être utilisé tout le temps, le parlement veut interdire le mot ‘nazi’ (vidéo)

« Nazi », est-ce toujours une insulte en Israël ?

[...] L’un des gags les plus répandus sur Twitter en Israël parmi les militants radicaux, des journalistes et une partie des universitaires – est l’utilisation du mot-clé #InterditDeComparer. Cet additif ironique est utilisé à chaque fois que la situation d’Israël en 2013 est comparée à celle à celle de l’Allemagne de 1933. En fait, les Israéliens le font tout le temps, quelle que soit leur idéologie. Même le Premier ministre Benyamin Netanyahou déclare souvent que « nous sommes en 1938″.

L’Allemagne nazie est toujours très présente dans la mémoire collective du pays et les Israéliens font référence à cette sombre période de l’histoire presque quotidiennement. Pour justifier et/ou la dimension militaire et religieuse du pays- adoptée depuis 1967 – ou au contraire, la condamner et la critiquer. L’utilisation de cette comparaison est très répandue, tant dans le milieu politique que dans la rue israélienne. Les radicaux – à gauche comme à droite – sont heureux de qualifier le camp adverse de « nazi ». Ils l’utilisaient déjà lorsque Roger Waters était encore un membre du groupe Pink Floyd.

Cela peut sembler étrange pour des étrangers, mais le terme «nazi» est très populaire en Israël. Il ne s’agit pas seulement d’une insulte. « Nazi » est aussi utilisé en argo pour se moquer des gens obsédés par l’ordre («Mon professeur me crie dessus tous les jours, c’est un vrai nazi »). En Israël, traiter quelqu’un de nazi ou comparer quelque chose à l’Allemagne d’Hitler n’a rien de radical. Une grande partie de l’humour noir est basé là-dessus. Mais ceci cache un mal plus profond.[...]

article complet : i24news


Israël: vif débat sur l’interdiction du mot ‘nazi’

Le parlement israélien (Knesset) a approuvé mercredi en lecture préliminaire la proposition de loi visant à criminaliser l’utilisation du mot ‘nazi’, malgré les objections du procureur général Yehuda Weinstein. Le projet de loi, approuvé dimanche par le comité ministériel à ​44 voix contre 17 interdira l’utilisation du mot ‘nazi ‘ ou des mots à consonance proches. L’utilisation du mot ‘nazi’ ne serait autorisée que si elle a une finalité éducative, où si elle s’inscrit dans le cadre de travaux de documentation pour des recherches historiques ou scientifiques, selon ce projet de loi.

Les contrevants à la loi s’exposeront à une peine de six ans de prison et à une amende pouvant aller jusqu’à 100.000 shekel (environ 20.000 euros).

S’il est adopté, le projet de loi interdira également le port de l’étoile jaune et de la croix gammée, déjà interdits en Allemagne et dans d’autres pays européens.

Le député de la Knesset Shimon Ohayon (Israël Beitenou) initiateur du projet du loi a expliqué qu’il souhaitait « interdire l’utilisation de symboles et la terminologie nazie ».

Au cours d’un débat tendu, les députés de l’opposition ont durement critiqué ce projet de loi.

« Nous faisons face à des propos surréalistes et délirants tenus par des personnes qui ont oublié que la liberté d’expression est un droit constitutionnel », a déclaré Zahava Gal-On, membre du parti de gauche Meretz.

article complet : i24news


source : euronews

Israël : L’ambassadeur de France invite de jeunes soldats franco-israéliens ayant fait leur alya

L’Ambassadeur de France en Israël, Patrick Maisonnave a convié, jeudi 9 janvier, de jeunes soldats franco-israëliens à un déjeuner amical à sa Résidence de Jaffa.

Dans une ambiance détendue et informelle, l’Ambassadeur leur a adressé ses vœux pour l’an 2014 et a écouté leurs témoignages sur leur aliya, leur intégration en Israël, leur attachement à la France et le choix qu’ils ont fait en rejoignant les rangs de Tsahal.

ambafrance-il.org

Politiciens et médias israéliens s’inquiètent d’une montée de l’antisémitisme en Europe

Politiciens et médias israéliens s’inquiètent d’une montée de l’antisémitisme en Europe, à la suite de la polémique autour de la «quenelle» de l’humoriste français controversé Dieudonné.

La Commission de l’immigration et de la diaspora de la Knesset (Parlement) s’est spécialement réunie hier à la suite d’une «quenelle» du footballeur français Nicolas Anelka lors d’un match du championnat anglais le week-end dernier qui a amplifié la controverse.

Le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman a publié sur sa page Facebook un statut dénonçant la «quenelle » comme «le condensé de la situation problématique de l’Europe dans ses relations avec les juifs et avec Israël». […] Le président de la Knesset, Yuli Edelstein, a dénoncé une «nouvelle vague antisémite».

Le Figaro

Immigration : Israël veut encourager le retour des Juifs de France (màj)

Mise à jour du 30 décembre 2013 à 10H55

Israël : immigration juive de France record en 2013

3120 Juifs français sont venus s’installer en Israël en 2013 (+63%), meilleur score que les Américains

L’année 2013 s’est révélée une année record en terme d’immigration de juifs français vers Israël (aliya) avec une augmentation de 63% par rapport à l’an passé à 3120 personnes, rapportent les statistiques annuelles du ministère israélien de l’immigration publiées dimanche.

C’est la première fois depuis des années que l’immigration française est plus importante que celle en provenance des Etats-Unis, qui a enregistré un recul de 13%.[...]

La forte hausse de l’immigration française a été attribuée à plusieurs facteurs dont l’antisémitisme dont se plaignent de nombreux Français et les difficultés économiques. Avec 500 000 juifs, la France rassemble la plus grande communauté juive d’Europe.[...]

article complet : chaîne d’information Israélienne i24news

 


42 000 Juifs français rejoindraient Israël d’ici 2017, une situation « historique » selon le gouvernement

Le gouvernement israélien va financer une série de mesures pour faciliter l’arrivée des nouveaux immigrants français en Israël, rapporte samedi le quotidien israélien Ma’ariv qui citait les propos d’un responsable du ministère de la Diplomatie publique et des affaires de la diaspora qui s’est exprimé sous couvert d’anonymat.

La première mesure gouvernementale devrait consister à faire reconnaître les diplômes français des professionnels de la médecine et des conseillers fiscaux, selon l’article.

« Le gouvernement a réalisé qu’il se trouvait face à une opportunité historique », a déclaré le responsable au quotidien israélien.

Plus de 3000 Juifs de France auront immigré en Israël d’ici la fin de l’année 2013 – un record qui n’a été atteint que quatre fois depuis la création de l’Etat, notamment en 2005. Ces départs s’expliquent dans la plupart des cas par un attachement profond à Israël et par la montée de l’antisémitisme qui s’accompagne d’une sévère crise économique et financière en France.

A l’heure actuelle, plusieurs diplômes français ne sont pas reconnus par Israël, notamment ceux des opticiens, des physiothérapeutes, des optométristes et des conseillers fiscaux.

« Il s’agit d’un freins à l’alyah (immigration des Juifs en Israël, NDLR)», a estimé Ariel Kandel, responsable de l’Agence juive en France.[...]

article complet : chaîne d’information Israélienne i24news

Israël : Les « souvenirs douloureux » évoqués pour… un arbre de Noël (maj vidéo)

Les arbres de Noël « offensants » pour les Juifs :

Le président du parlement israélien parle de « campagne de détournement de la nature juive de l’Etat d’Israël »

La demande d’un député Arabe Israélien Chrétien de placer un arbre de noël devant la Knesset serait une « campagne de détournement de la nature juive de l’Etat d’Israël », a déclaré jeudi Yuli Edelstein, le président de parlement israélien.

M. Edelstein a expliqué son refus de placer un arbre de Noël devant le parlement israélien en évoquant les « souvenirs douloureux » que l’arbre évoquait parmi les Juifs.

Le président du parlement a déclaré à la radio israélienne jeudi que l’affichage public d’un symbole chrétien pouvait être perçu comme offensant par la communauté juive. [...]

article complet : i24news

Une histoire du même genre à l’aéroport de Seattle aux USA :

(merci à Grief_en_Rut)

Séminaire Commission européenne-Israël : « ensemble pour lutter contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie »

Le 7e séminaire Commission européenne-Israël sur la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie a réuni la semaine dernière à Bruxelles des fonctionnaires, des diplomates ainsi que des experts israéliens et de l’Union européenne.

Le séminaire annuel a été l’occasion d’échanger des informations et des bonnes pratiques liées en particulier aux résultats du quatrième Forum mondial sur la lutte contre l’antisémitisme qui s’est tenu à Jérusalem en mai 2013, et à l’enquête, récemment publiée par l’Agence des droits fondamentaux pour l’Union européenne, sur ​​l’antisémitisme.

Les participants ont également évoqué la lutte contre le discours de haine raciale en ligne ainsi que la formation sur l’Holocauste et l’éducation aux droits humains pour les fonctionnaires européens.

Le séminaire a été ouvert par Paul Nemitz, Directeur pour les droits fondamentaux et la citoyenneté de l’Union à la Direction Générale Justice de la Commission européenne, et l’Ambassadeur David Walzer, chef de la mission israélienne auprès de l’UE.

enpi.info

Education : Les arabes chrétiens champions du bac en Israël

Les arabes chrétiens étudiant en Israël ont affiché les meilleurs taux de réussite au baccalauréat en 2013, selon une étude qui vient d’être publiée par le Bureau central des statistiques.

70% des élèves arabes chrétiens du secondaire ont obtenu leur diplôme de fin d’étude en 2013, contre 50% pour les arabes musulmans. La moyenne nationale israélienne est de 61%.

Un peu plus de 160 000 citoyens chrétiens vivent en Israël et représentent près de 2% de la population totale du pays. 80% sont Arabes, 20% sont issus de l’immigration russe.

article complet sur : i24news

Taubira très gênée par le parallèle sur le boycott Afrique du Sud/Israël (Vidéo)

Christiane Taubira est interrogée par Eric Fassin sur la légitimité du boycott envers Israël alors qu’une circulaire de 2010 d’Alliot-Marie permet de poursuive ceux qui appelleraient à un boycott. Une circulaire qui n’a pas été abrogée. Réponse très embrouillée de Taubira.

Dans quelle mesure le boycott de l’Afrique du Sud était légitime et dans quelle mesure, par principe, tout boycott aujourd’hui serait-il illégitime. Est-ce qu’aujourd’hui le boycott est une arme raciste ?

Nelson Mandela a été entraîné militairement par le Mossad (Israël) en 1962 (maj vidéo 2)

Un document israélien déclassifié révèle que Mandela a été formé militairement en Ethiopie durant son exil

Nelson Mandela, l’ancien président sud-africain décédé le 5 décembre dernier à l’âge de 95 ans, a été formé dans l’armement et le sabotage par des agents du Mossad en 1962, quelques mois avant son arrestation en Afrique du Sud, selon des documents déclassifiés par les archives d’Etat israéliennes, révélés par Haaretz.

Au cours de sa formation, Mandela aurait exprimé son intérêt pour la stratégie de la Haganah, l’armée souterraine israélienne pré-étatique, et le Mossad l’aurait décrit comme penchant vers le communisme.

Le père de la nouvelle Afrique du Sud qui a mené la lutte contre l’apartheid dès le début des années 1950, a été arrêté , jugé et libéré un certain nombre de fois avant de poursuivre son combat dans la clandestinité dans les années 1960.

En janvier 1962, il a secrètement et illégalement fui l’Afrique du Sud et a visité plusieurs pays africains, dont l’Ethiopie, l’Algérie, l’Egypte et le Ghana, dans le but de rencontrer les dirigeants des pays africains et obtenir un soutien financier et militaire de la branche armée du Congrès national africain souterrain.

Une lettre datée du 11 octobre 1962 et envoyée par le Mossad au ministère des Affaires étrangères à Jérusalem, révèle que Mandela a reçu une formation militaire par les agents du Mossad en Ethiopie au cours de cette période, sans que les agents ne soient au courant de la véritable identité de Mandela. [...]

article complet : la chaîne d’information internationale israélienne i24news

Vidéo de Nelson Mandela en 1962

lien direct de la vidéo sur VK : http://vk.com/video231636035_167079561


lien direct de la vidéo sur VK : http://vk.com/video231636035_167082310
source : Gaspard Proust, Canal+ – 14 12 2013