Fusillades à Sevran (93) : Le maire demande l’intervention des Casques bleus


Michèle sur RMC : « Ils peuvent envoyer la Légion »

Pascal sur RMC : « Non il ne fait pas bon vivre à Sevran! »

Stéphane Gatignon chez Jean-Jacques Bourdin sur RMC

 

Reportage d’Itélé du 02/06

Le Parisien 02/06/11

Les parents [...] ont peur d’une balle perdue. Les enfants sont au premier plan, estime une mère de famille. Il n’y a que le matin qu’il n’y a pas de détonations, sinon ça tire n’importe quand.

Il faut des casques bleus. » Stéphane Gatignon (EE)

Cliquez pour agrandir

Lire aussi l’article de France Soir

(Merci à Docteur Bazooka)

Violence à l’école : 87% des Français pensent qu’elle est en hausse

Environ 87% des Français pensent que la violence scolaire est en hausse et 46% des parents ont peur d’envoyer leurs enfants à l’école, selon un sondage CSA publié dans VSD à paraître mercredi.

Interrogées pour savoir si la violence à l’école progresse, 41% des personnes interrogées répondent « tout à fait » et 46% « assez », selon le sondage de VSD.

Ce sentiment augmente avec l’âge, 49% pour les plus de 50 ans, et touche davantage les catégories les plus populaires, 42% contre 35% pour les catégories socio-professionnelles favorisées. En revanche, « les hommes sont tout autant concernés que les femmes et Paris pas plus ni moins que la province ».

« Pire, quand on évoque les derniers faits de violence qui ont eu lieu dans ou autour d’établissements scolaires, 46% des parents ont peur (13% « tout à fait », 33% « assez ») d’envoyer leurs enfants à l’école tous les matins », selon VSD. (…)

Google (AFP)

Anvers : la moitié des élèves du primaire sont musulmans

« Dans les écoles primaires d’Anvers près de la moitié des élèves sont musulmans. Il s’agit d’une augmentation de près de 12% par rapport à l’année scolaire 2007-2008. »

Dans l’éducation communale les parents peuvent choisir entre les six religions reconnues (catholicisme, protestantisme, orthodoxie, anglicanisme, judaïsme et islam.) et la morale laïque.

Sur les 10.743 élèves dans les écoles primaires communales d’Anvers cette année 4890 ont choisit l’islam. C’est 45,5% du total soit une augmentation de 12% par rapport à l’année scolaire 2007/2008.

HLN.be

(merci à Catuvolcus pour la traduction)

Les caméras de surveillance indésirables dans les écoles

Cinq établissements scolaires qui avaient installé des caméras de vidéosurveillance dans leurs locaux sont sommés par la Cnil de les retirer au motif qu’elles portent atteinte aux libertés. Une initiative qui a valeur de jurisprudence.

Saisie début 2010 par plusieurs associations de parents d’élèves et d’enseignants, la Cnil vient de mettre en demeure cinq d’entre eux de retirer les équipements installés dans les lieux de vie, tels la cour de récréation, le préau ou le foyer des élèves.
Pour justifier cette sanction, l’autorité indépendante estime que la présence de caméras à l’intérieur d’une école constitue « une collecte excessive de données, qui porte atteinte aux libertés des élèves et personnels ».

On ne peut pas dire aux enfants : Faites attention à votre vie privée sur Internet, et dans le même temps les filmer en permanence quand ils sont à l’école.

Le Parisien

White flight dans les écoles australiennes (Telegraph)

Les écoles publiques autour de Sydney font face au « White Flight » des écoliers.

D’après un récent rapport de l’Université de Technologies de Sydney basé sur les données du site internet « My School », les parents anglo-australiens choisissent de mettre leurs enfants dans des écoles privées plutôt que dans des écoles publiques car il y a moins d’enfants d’immigrés.

Les banlieues ouest ont le plus petit nombre d’étudiants anglo-australiens, allant même jusqu’à un petit 2% dans certaines écoles.

Le Dr. Christina Ho, chercheur en multiculturalisme à l’UTS, rapporte que de plus en plus de familles anglo-australiennes voient l’école publique comme un ghetto.

« Si vous avez une école qui est à 98 ou 97 pour cent peuplée d’enfants d’immigrés et manifestement d’aucun enfants d’anglo-australiens, alors c’est un ghetto qui ne reflète pas la diversité dans la société où nous vivons », dixit le Dr. Ho.

« Parlez à assez de parents à propos du choix de l’école pour leurs enfants, à un moment ou un autre, vous allez les entendre émettre des réserves à propos de l’école publique du coin peuplée de trop d’Asiatiques, de Libanais, de Musulmans ou d’Aborigènes. » [...]

Daily Telegraph

(merci à TomFC, K, Little Rabbit et Redux pour la traduction de l’article)

Chelles (77) : Un 2éme incendie criminel ravage une école

Un incendie d’origine encore indéterminée a partiellement détruit une école dans la nuit de samedi à dimanche à Chelles (Seine-et-Marne). Le feu a ravagé près de 1000 m2 dans le groupe scolaire Fournier. Aucun blessé n’est à déplorer. C’est la deuxième fois depuis février que cet établissement du quartier Périchelles est la proie des flammes.

Le Parisien

Racket à l’école (vidéo)

66 minutes – M6 – 8/05/11

Alexandre, 14 ans, est sous le choc : il vient de se faire racketter par trois jeunes gens à peine plus âgés que lui, qui lui ont soutiré son téléphone portable. Cécile, une autre collégienne, a elle été prise pour cible par une bande d’une quinzaine d’ados en pleine rue. Lecteurs mp3, Smartphones, gadgets high-tech : 300.000 jeunes sont victimes de ce nouveau type de vol chaque année. « 66 minutes » a rencontré l’un de ces racketteurs, Anthony, qui avec ses complices écume les beaux quartiers de Paris à la recherche de nouvelles victimes. Enquête, coup de filet, interpellations : nous avons également suivi une brigade des mineurs dans sa lutte contre ce phénomène en pleine expansion.

(Merci à Cirvoa)

Ils refusent l’école de la Goutte-d’Or

Une vingtaine de familles de Montmartre, dont les enfants ne peuvent être scolarisés dans leur quartier, ne veulent pas de l’école de la Goutte-d’Or qui leur est imposée. Polémique. (…)

« Je ne refuse pas la mixité sociale. Bien au contraire, assure Marie. J’ai une fille métisse. Je ne suis pas une bobo habillée en Zadig & Voltaire. Et j’ai vécu à la Goutte-d’Or. Mais je sais que ce quartier est miné par la drogue et que l’école où la mairie veut affecter nos enfants concentre une majorité d’élèves en difficulté. » Pour nombre de ces familles, le temps de parcours s’allonge et il faudra traverser le boulevard Barbès. (…)

LeParisien.fr

Racisme : une école de Nancy vandalisée

Une école élementaire de Nancy a été la cible de tags à caractère raciste et antisémite ainsi que d’une tentative d’incendie dans la nuit d’hier à aujourd’hui, a annoncé la municipalité, qui a porté plainte.

Des inscriptions à caractère raciste et antisémite ont été découvertes ce samedi 7 mai 2011 dans les locaux de l’école élémentaire Bonsecours. Cette action particulièrement odieuse a été accompagnée d’une tentative d’incendie au sein même de la bibliothèque de l’école », précise la ville de Nancy dans un communiqué.

Le maire, André Rossinot (Parti radical), s’est dit « particulièrement scandalisé par ce vandalisme inadmissible » et a condamné des actes « barbares ». La municipalité « a porté plainte et une enquête judiciaire est ouverte. Les auteurs de cette ignominie seront recherchés activement et poursuivis ».

Le Figaro

(merci à Chanteur)

Education : des collégiens formés pour régler les problèmes entre élèves (Vidéo)

Dans le collège de Beaumont-sur-Oise, dans le Val d’Oise, se sont les élèves qui règlent les conflits. Ils sont appelés élèves-médiateurs. Une mesure qui fait l’unanimité au sein de l’établissement.

Saint-Maur-des-Fossés : une enseignante agressée par une mère d’élève

Une enseignante a été brièvement hospitalisée jeudi après avoir été agressée à la sortie de l’école primaire Auguste-Marin de Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) par une mère d’élève, qui a été placée en garde à vue.

A la sortie des cours jeudi vers 17 heures, la maman, âgée de 32 ans, est arrivée et a rapidement pris à partie la maîtresse d’école de 33 ans.

D’après nos informations, la mère serait venue demander des comptes à l’enseignante après avoir appris qu’un signalement avait été émis par l’école au sujet de son fils, suspectant de mauvais traitements.

Pas de poursuites

Elle a également reproché que son fils soit «diabolisé» et systématiquement «mis de côté». La mère s’en est alors pris à l’enseignante, lui assénant des coups au visage et lui tirant violemment les cheveux. «A l’arrivée des services de secours, la victime présentait une plaie au nez, un hématome au visage et de nombreux cheveux arrachés», a indiqué une source policière, précisant que l’enseignante avait été brièvement admise à l’hôpital intercommunal de Créteil.

Après le dépôt d’une plainte par l’enseignante, la mère a été interpellée et placée en vue, a ajouté la source policière. Sans antécédent judiciaire, elle a été remise en liberté peu après 16 heures. La justice lui a proposée une alternative aux poursuites pénales. La maman sera donc convoquée devant un délégué du procureur avant le vacances d’été.

«Le recteur et l’inspecteur d’académie condamnent fermement cet agissement», a dit la porte-parole du rectorat, précisant que l’élève de CM2 avait été de nouveau scolarisé dans une autre école primaire.

Le Parisien