Adieu les célèbres Gauloises : elles seront désormais fabriquées en Pologne

L’usine de la Seita, en banlieue de Nantes, va fermer : les Gauloises seront désormais fabriquées en Pologne. La disparition d’un de ces fragments d’histoire auxquels l’identité française s’accroche désespérément.

Le plus grand fabricant de cigarettes en France, la Seita, ferme les portes de son usine et la délocalise en Pologne : 327 emplois sont menacés, et la Gauloise, un des joyaux de l’identité culturelle de la France, ne sera plus produite sur son sol.

Manuel Valls, tout juste nommé Premier ministre, n’aura pas tardé à se heurter à des difficultés. L’usine de Carquefou, près de Nantes, fabrique chaque année quelque 12,2 milliards de cigarettes, mais pâtit à présent de la diminution de la consommation. Le gouvernement français, qui fait profil bas, se retrouve dans une situation compliquée : des années d’investissements dans la prévention contre la consommation de tabac ont fini par porter leurs fruits. Les ventes décevantes de Gauloises, entre autres, devraient être une bonne nouvelle. Pourtant, le gouvernement garde le silence. C’est que le déménagement de l’usine porte en effet un rude coup à l’ego français.(…)

Avec le départ des Gauloises pour la Pologne, une époque semble définitivement révolue. L’Etat-nation français, au sein duquel coïncidaient les frontières de l’Etat, l’identité culturelle et l’appareil productif n’est plus. Cherchant, en titubant et à tâtons, une nouvelle identité (le succès de Marine Le Pen n’est vraiment pas un hasard), cet Etat d’exception qu’est la France n’échappe pas à la logique économique impitoyable de la mondialisation. Et cette logique frappe l’identité culturelle du pays en plein cœur.

Courrier International

Aux européennes, la coalition forgée par Marine Le Pen pourrait obtenir 38 sièges

Une alliance avec le Front national ? Nigel Farage n’en veut pas. Le leader du parti britannique eurosceptique United Kingdom Independence Party (UKIP) a beau partager certaines idées de l’extrême droite française, il ne souhaite pas être lié à un parti au passé encombrant.

Peu importe, Marine Le Pen s’en passera pour arriver à ses fins aux élections européennes du 25 mai. Selon les dernières prévisions de l’institut Pollwatch2014, du 16 avril, la patronne du Front national (FN) alliée à Geert Wilders, le chef du parti nationaliste néerlandais, le parti pour la liberté (PVV,) pourrait obtenir 38 sièges au Parlement européen provenant d’au moins sept pays. C’est assez pour former un groupe (il faut 25 eurodéputés), peser davantage dans les débats et toucher les subventions européennes.

L’hypothèse n’a pas manqué d’interpeller la presse britannique. Le Daily Telegraph a déjà fait le calcul : le groupe de Mme Le Pen pourrait récupérer l’équivalent de 2 millions de livres par an (2,43 millions d’euros), dont 364 600 euros fournis par les contribuables du Royaume-Uni.

Pour obtenir ce score, Pollwatch2014 suppose qu’outre le PVV de Geert Wielders, la fille de Jean-Marie Le Pen s’allie avec les partis « frères » en Autriche (parti de la liberté, FPÖ), en Belgique (avec les Flamands du Vlaams Belang), en Italie (Ligue du Nord), en Slovaquie (Parti national slovaque) et en Suède (Démocrates suédois).

Un mélange hétéroclite de formations plus ou moins xénophobes, populistes, ultralibérales ou protectionnistes. [...]

Suite sur Le Monde

L’imam de la mosquée d’Orange condamné pour proxénétisme

La Justice française reproche à Abdeslam Bahiad d’avoir, en profitant de la détresse de certaines, organisé un vaste réseau de prostitution de jeunes Marocaines de 14 à 25 ans.

Après plusieurs années d’instructions, s’est ouvert ce jeudi le procès d’Abdeslam Bahiad, ancien responsable de la mosquée d’Orange (Vaucluse) devant le tribunal correctionnel de Carpentras. Avec trois de ses fils et une femme, il est accusé d’avoir organisé un réseau de proxénétisme adossé à une filière d’immigration clandestine depuis le Maroc entre 2007 et 2009.(…)

En vingt ans à Orange, Abdeslam Bahiad était devenu un véritable notable, propriétaire d’un bar (“Le France”) et de nombreux appartements dans toute la ville. Il était, depuis 1985, président de l’association « Lumière de Dieu », chargée de la gestion de la principale mosquée d’Orange lorsqu’il a été mis en examen et incarcéré en juin 2009 pour proxénétisme aggravé, non justification de ressources, blanchiment d’argent et aide au séjour irrégulier.

Ils forçaient de jeunes Marocaines à se prostituer

Les délits de proxénétisme aggravé, non justification de ressources et blanchiment d’argent ont également été retenus contre ses trois fils, Niki, Omar et Abdelghafour, âgés aujourd’hui de 30 à 37 ans.

Une femme, Drissia El Bouchti, âgée de 47 ans, suspectée d’être une « rabatteuse », est poursuivie pour proxénétisme, non justification de ressources et aide au séjour irrégulier.

Les prévenus sont soupçonnés d’avoir fait entrer illégalement en France sept jeunes Marocaines en contrepartie d’un versement de plusieurs milliers d’euros. Les immigrées clandestines, qui comptaient obtenir leur régularisation, étaient ensuite contraintes à la prostitution pour rembourser leurs dettes.

Les clients étaient abordés dans le bar tenu par la famille Bahiad à Orange et les relations sexuelles tarifées se déroulaient dans les nombreux appartements que le père possédait dans la ville.

Un réseau actif depuis longtemps

Une enquête avait été ouverte en 2007, après le témoignage d’une jeune Marocaine expliquant que le clan organisait le voyage en France de nombreuses filles depuis le Maroc pour les prostituer à Orange.[...]

H24 Info

 

Islam: et si le Conseil de l’Europe favorisait le communautarisme plutôt que de le combattre? (+ vidéo)

La France, dont la minorité musulmane est la plus importante d’Europe occidentale, avec cinq millions de personnes, accueille, à partir de ce vendredi 18 avril, le rassemblement annuel de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), au Bourget. Une occasion de nous arrêter un instant sur la manière dont les populations musulmanes s’intègrent dans les sociétés occidentale, avec Claude Sicard, auteur de « L’islam au risque de la démocratie » (François-Xavier de Guibert – octobre 2011).

[ Extraits ]

JOL Press : Comment les musulmans s’intègrent-ils en Europe aujourd’hui ?

Claude Sicard : Par définition, un musulman, qu’il soit croyant ou pas, ne peut pas s’intégrer car il revendique, à juste titre, son identité. Au-delà de leur attachement à l’islam, les musulmans sont très attachés à leur identité et à leur culture. Or la culture européenne et la culture musulmane sont fondées sur des bases qui ne sont pas du tout les mêmes. Dans le Coran, un non-croyant (ou dhimmi) est considéré comme un citoyen de second rang.

Les musulmans qui arrivent en Europe sont conscients de ces différences de cultures, ils ne cherchent donc pas à s’intégrer, ils veulent rester eux-mêmes et vivre selon leurs traditions et leurs coutumes parce qu’elles constituent leur identité.

JOL Press : A quoi aspirent les mouvements de l’islam le plus radical en Europe ?

Claude Sicard : Les mouvements de l’islam le plus radical souhaitent que l’islam devienne la religion la plus pratiquée en Europe. Ils sont convaincus que l’islam doit s’imposer à l’Europe et au monde entier. Allah a dit aux musulmans : « Vous êtes la meilleure communauté que Dieu n’ait jamais créé ». Quand ils voient que l’Europe perd ses valeurs et permet des choses qu’interdit le Coran, comme le mariage homosexuel, par exemple, ils portent sur la civilisation occidentale un regard très sévère et tentent de convaincre que c’est la civilisation musulmane qui devra, un jour, s’imposer au monde.

JOL Press

Ivan Rioufol : Le politiquement correct, allié des minorités (vidéo)

Le politiquement correct est inconciliable avec un discours de vérité. La raison en est simple : cette idéologie interdit de désigner les réalités conflictuelles. Au nom de la protection des minorités et de leur non discrimination, la République n’ose plus appliquer ses lois.

Les clandestins défilent dans les rues. Le communautarisme islamique déstabilise l’école. Les Roms multiplient les occupations illégales du domaine public. C’est pourquoi il ne faut pas craindre de briser cette chape de plomb. Au nom de la vérité.

Marseille : La CAF des Bouches-du-Rhône à guichets fermés

L’amoncellement des dossiers à la Caisse d’allocations familiales aura eu raison de ses guichets d’accueil. Avec 110 000 cas en souffrance au plus fort de la crise selon la direction, l’administration n’arrivait plus à s’en sortir. La décision radicale sera définitive ce mardi.

 

Des bornes et non plus des agents accueilleront donc les usagers dans les différentes antennes de la CAF, même si du personnel sera toujours présent pour guider les personnes les moins aguerries face à la machine.

Désormais, c’est au téléphone qu’il faudra se renseigner ou prendre rendez-vous avec un fonctionnaire. En interne, on explique que l’accueil sans ce filtre était particulièrement chronophage pour les conseillers. Les demandes peuvent aujourd’hui rester des mois en attente, suscitant allers-retours inutiles et agacements aux guichets.

Pour joindre la CAF à partir du 22 avril, composez le 0810.25.13.10.

Marsactus

Quand France Info désinforme

Le Vrai du faux s’intéresse ce mardi à une déclaration de Marine Le Pen, la présidente du Front national : « En terme de pouvoir politique, la France a moins de pouvoir au sein de l’Union européenne que n’importe quel Etat aux Etats-Unis d’Amérique ». Vrai ou faux ?

Faux

[...] Alors ceci dit, au sein de l’Union européenne, les Etats gardent leur marge de manoeuvre, y compris sur le plan économique. Et ce malgré le renforcement des pouvoirs de Bruxelles avec la crise. C’est en tout cas l’avis d’Yves Bertoncini, directeur du think thank Notre Europe.

« Il y a un cadre économique européen et des règles de concurence d’un côté. Et puis le pacte de stabilité a été renforcé ces derniers mois. En clair : il ne faut pas franchir certaines limites quand on fait partie de l’Union européenne. Mais si on est dans ces limites, les Etats font à peu près ce qu’ils veulent », juge Yves Bertoncini.

D’après les chiffres Notre Europe, en moyenne 15% de la législation française provient de textes européens.

France Info

ndlr : Voici la vérité exprimée par la commissaire européenne Viviane Reding. CQFD.

Marine Le Pen : Valls, une popularité qui va « s’effondrer » (vidéo)

Marine Le Pen, présidente du Front national, a vu lundi en Manuel Valls une « fausse valeur » dont la popularité va « s’effondrer ». Interrogée par Radio Classique et LCI sur les scores flatteurs du Premier ministre dans les sondages, l’eurodéputée a estimé que ce que les Français saluent ainsi, c’est « un changement ».

Mais « il faut qu’ils sachent que la politique menée depuis deux ans va continuer et même s’accélérer », a averti la présidente frontiste, même si les responsables gouvernementaux « repousseront les annonces les plus terrifiantes pour le pouvoir d’achat des Français après les élections européennes » du 25 mai.

« Ce qui est populaire, c’est le changement, ça ne durera pas », a insisté Mme Le Pen. Cette « popularité tout à fait artificielle va s’effondrer », car le nouveau Premier ministre est « une fausse valeur », ce dont témoignent ses « résultats au ministère de l’Intérieur, qui sont nuls et même graves ».[...]

Le Point



Elections européennes : IFOP place le FN en tête devant l’UMP

C’est un nouveau coup dur pour l’UMP et la gauche.

Selon un sondage Ifop pour Paris Match et Sud Radio, si les élections européennes, qui auront lieu dimanche 25 mai, avaient lieu ce dimanche, les listes Front national arriveraient en tête d’un cheveu (24%), devant l’UMP (23%) et le Parti socialiste allié au PRG (21%), le tout sur fond d’une forte abstention (61%).

Suivraient à distance les listes UDI-Modem (9%), puis le Front de gauche (8%) devant Europe Ecologie-Les Verts (7,5%) pourtant l’un des grands gagnants du dernier scrutin européen, en 2009, où il avait récolté plus de 16% des suffrages, soit presqu’autant que le PS.

Ensuite viendraient le Nouveau Parti anticapitaliste (2%), Debout la République (1,5%), Nouvelle Donne (1%), ainsi que Lutte ouvrière, Rassemblement citoyen et Force Vie, tous trois crédités de 0,5%. Enfin, 1,5% des personnes sondées voteraient pour une autre liste.[...]

Le Parisien

Viviane Reding : 80 % des lois nationales sont décidées par le Parlement européen (vidéo)

« Les gens doivent se rendre compte du pouvoir qu’ils accordent au Parlement européen car c’est lui qui vote les lois qui seront appliquées dans chacun des États membres de l’Union Européenne. » – Viviane Reding, Commissaire européenne.

 

Bonus : l’article de l’UKIP du 7 avril 2014