Fdesouche

Le nombre de profanation de lieux de culte et de cimetières est passé de 304 en 2008 à 621 en 2010. Fin octobre 2011, 509 affaires de ce type ont déjà été enregistrées. Ce constat est publié, mardi 29 novembre, par le groupe d’études sur la politique de prévention et de lutte contre les profanations des lieux de culte et des cimetières, présidé par le député Claude Bodin (UMP, Val-d’Oise).

Les actes relèvent davantage de destruction, de vandalisme et de vol d’objets ou de mobiliers (notamment dans les églises) que de profanation au sens strict.

Les faits concernent majoritairement des lieux chrétiens (308 églises et 214 cimetières en 2010, des chiffres en augmentation de 33 % par rapport à 2009) puis les lieux musulmans (50 mosquées et 7 cimetières, +216%) et les lieux juifs (30 synagogues et 12 cimetières, -36% après une hausse spectaculaire entre 2008 et 2009). Les chiffres pour 2011 font état de 434 actes de dégradation dans les sites chrétiens, 41 sur les sites musulmans et 34 sur les sites juifs. […]

Les motivations idéologiques sont marginales et, lorsque les auteurs expliquent leurs actes, ils mettent davantage en avant des influences néo-nazies (notamment pour les profanations de sites musulmans et juifs) que satanistes (pour les lieux chrétiens). […]

Le Monde


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux