Nicolas Domenach à propos de la manif pour tous : « une foule blanche et catholique »

Le jouet est en train de dépasser Hollande; vous savez, c’est une manifestation énorme ! C’est vraiment digne de 1984 – Eric Zemmour

Image de prévisualisation YouTube
I-télé, ça se dispute, édition spéciale du dimanche 13 janvier 2013

Ziad Takieddine balance Sarkozy (Vidéo)

Ziad Takieddine, l’homme d’affaires Franco-Libanais qui affirme détenir les preuves d’un financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy par la Libye en 2007, était l’invité du plateau de ONPC de Ruquier sur France 2 (5 Janvier 2013)

Pour l’homme d’affaires, la guerre en Libye fut une guerre fabriquée, pour le pétrole, avec le Quatar. Il affirme que plusieurs rencontres ont eu lieu entre le secrétaire particulier de Mouammar Kadhafi, Béchir Saleh, et Claude Guéant, le directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy. Béchir Saleh aurait alors rédigé des comptes-rendus de ces rencontres à destination du Guide de la Révolution.

Des documents qui seraient entre les mains du dernier Premier ministre de ce dernier, Mamouhdi Bagdadi. Ziad Takieddine aurait affirmé au magistrat que Bagdadi était disposé à fournir ces documents.

L’homme d’affaires aurait également révélé avoir les preuves que le régime de Kadhafi a aidé la France par l’intermédiaire de «trois sociétés qui auraient bénéficié en Libye de contrats pour des prestations fictives», détaille l’intermédiaire. Une couverture leur permettant de percevoir d’importantes sommes.

Zemmour sur Florange : « la lutte de classe existe, c’est les riches qui l’ont gagnée… » (Ca se dispute)

« La lutte des classes existe, et c’est la mienne, celle des riches, qui la mène et qui est en train de la gagner. » Warren Buffett.


Ca se dispute, 8 décembre 2012.

Parcours d’un jeune Britannique de souche converti à l’islam radical (vidéo)

France 0, Investigations, 21 novembre 2012

Dans ce film, Robb Leech part à la rencontre de « Rich », l’aîné admiré avec lequel il a partagé ses jeux d’enfant, et qui a choisi de se convertir à l’islam. « Pourquoi n’est-il pas juste devenu un musulman ordinaire ? Pourquoi a-t-il tourné le dos au monde dans lequel il a grandi ? », s’interroge Robb. En rejoignant Anjem Choudary, un fondamentaliste qui prône l’instauration d’un État islamique en Grande-Bretagne, Richard Dart a tout laissé derrière lui : sa famille, installée dans la cité balnéaire de Weymouth, son passé et son nom. Pour ses nouveaux amis, il est désormais Salahuddin al-Britani, un croyant en guerre contre les « kouffar », les mécréants et les non-musulmans.

Appel lecteurs : Résumé vidéo. Merci.