TV Libertés : entretien exclusif avec le président du parlement russe, la Douma (Vidéo)

TV Libertés a pu mener cet entretien exceptionnel avec Serguei Narychkine, président de la Douma et numéro 3 du régime russe.

Principaux sujets : La mémoire russe de la première guerre mondiale, le devenir des relations franco-russes et la crise ukrainienne.

Le Chesnay (78) : les braqueurs du magasin Apple de Parly 2 interpellés et relâchés.

Agés de 20 à 23 ans, Nabil, Alex (qui ont été libérés) et Rachid (en attente de l’être) ont pourtant passé des aveux complets. La moitié du butin a été retrouvée, ainsi que l’arme ayant servi au braquage. Mais les juges en charge du dossier au TGI de Versailles (Yvelines) ont mis en avant leurs casiers judiciaires vierges et estimé qu’ils devaient être relâchés en attente de leur procès.

Le Parquet de Versailles (Yvelines) a décidé de faire appel aujourd’hui, 4 avril, de ces libérations réclamant l’incarcération des deux malfaiteurs déjà libérés.

Cette affaire tombe particulièrement mal pour Christiane Taubira qui vient d’être reconduite au ministère de la Justice. Elle ne manquera pas de relancer le débat sur le « laxisme » de l’institution judiciaire sous sa conduite.

Très médiatisé, le braquage de l’Apple Store de Parly 2 s’était déroulé le 16 décembre 2013 à 19h 30. Les trois malfaiteurs, grimés, dont l’un armé, étaient parvenu à faire main basse sur plus de 100 000 euros de téléphones portables, essentiellement des IPhone 5S, entreposés dans la réserve du magasin.

Valeurs Actuelles

Fracture sociétale : et si le mariage pour tous était l’une des causes de l’échec du PS ?

Le philosophe Bertrand Vergely considère que le Parti Socialiste a payé au prix fort la gestion catastrophique du vote de la loi Taubira autorisant le mariage entre personnes de même sexe.

Bertrand Vergely est philosophe et théologien. Il est l’auteur de Deviens qui tu es: La philosophie grecque à l’épreuve du quotidien (Albin Michel, 2014)

La récente débâcle de la Gauche aux Municipales fait apparaître un phénomène nouveau dans la vie politique française. Traditionnellement, c’est la droite et l’extrême droite qui ont tendance à s’abstenir en avançant qu’il ne sert à rien de voter, les politiques étant «tous pourris», tandis que la gauche, elle, a tendance, à voter par tradition d’engagement politique. Or, ici, c’est l’inverse qui s’est produit. Alors que la droite a voté, c’est la gauche qui s’est abstenue. Ce phénomène s’explique par le constat qu’avec François Hollande, contrairement aux promesses faites lors des présidentielles de faire baisser le chômage et de rétablir la retraite à soixante ans, rien n’a changé, le chômage n’ayant pas baissé et la retraite à soixante ans n’ayant pas été rétablie. En outre, alors que François Hollande promettait d’être un chef avec des ministres irréprochables, il s’est révélé incapable de mettre fin à la cacophonie insistante de son gouvernement tandis que son ministre du budget chargé de la lutte contre la fraude fiscale se révélait être le premier à frauder tout en prétendant le contraire de façon éhontée devant l’Assemblée Nationale. Enfin, il ne faut pas sous-estimer le poids du mariage pour tous et du mensonge qui est en train de se développer depuis son installation.

Le Figaro

Une femme « blonde et blanche » lance une chaussure sur Hillary Clinton (maj vidéo)

La lanceuse de soulier, une femme blonde et blanche, a manqué sa cible. Les policiers, eux, ne l’ont pas ratée. Elle a été arrêtée et a quitté la salle les mains en l’air. Son geste reste pour l’instant inexpliqué. Des feuilles de papier ont également été lancées dans la salle. Les services de sécurité y ont trouvé des messages signés par un groupe de Bolivie. Pour l’instant, on ne sait pas encore si ces actes doivent être mis en lien avec une action politique.
I-Télé


source : Laurence Haïm – direct Itélé - 11 03 2014

Il y aurait jusqu’à 50 djihadistes suisses en Syrie

Selon une enquête de la RTS, des dizaines de Suisses sont partis combattre le régime d’al-Assad aux côtés des plus radicaux. Rentré, l’un d’eux s’est confié et jure avoir renoncé à la violence. Ce qui n’est pas le cas de tous.

Il raconte comment on lui a appris sur place à manier la kalachnikov. Le jeune qui s’est confié à la RTS n’a, au départ, rien à voir avec le radical qu’il est apparemment devenu. Au contraire, il est (était?) «un fils de notable qui aime le sport».

«Mais Sébastien», c’est ainsi qu’il est appelé dans le reportage diffusé ce dimanche 6 avril, se convertit à l’islam au printemps 2013 [...]

En Syrie, il devient Abu Suleyman al Suissry (Le père de Suleyman le Suisse, ndlr). Le slogan de ceux aux côtés desquels il combat? «Les soldats de Bachar aiment autant la vie que nous aimons la mort!».

Selon les services secrets suisses, ils seraient 10 à 15 djihadistes originaires de Suisse à combattre ou à avoir combattu en Syrie: des Suisses convertis à l’islam et radicalisés, des Suisses d’origine syrienne ou des Syriens réfugiés en Suisse, ou enfin des Suisses d’origine balkanique qui se sont radicalisés sur le tard. Mais la RTS avance également un autre chiffre: «selon les spécialistes indépendants, ils seraient 30 à 50 djihadistes suisses combattant en Syrie».
Tribune de Genève

A Montreuil, Jean-Pierre Brard conteste le vote de roms et demande l’annulation du scrutin

L’ancien maire de Montreuil Jean-Pierre Brard, défait au deuxième tour des élections municipales, a déclaré vendredi 4 avril, avoir déposé un recours pour annuler le scrutin, contestant notamment le vote d’une centaine de Roms.

« Une quantité importante, 100 à 120 Roms, ont voté sur la base d’adresses qui ne le permettent pas: des sièges d’associations, des bureaux, des terrains ou des logements inhabités », a affirmé M. Brard, ancien communiste sans étiquette, lors d’une conférence de presse.

Pour la première fois cette année, les citoyens roumains et bulgares pouvaient voter aux élections municipales, en leur qualité de citoyens européens.

L’ancien édile de cette commune de Seine-Saint-Denis entre 1984 et 2008 espérait bien revenir aux affaires. Il a toutefois été distancé d’un peu moins de 500 voix par Patrice Bessac (FG), élu à l’issue du deuxième tour à 36,8% des voix avec le soutien des candidats Razzy Hammadi(PS) et Ibrahim Dufriche Soilihi (EELV).

France 3

Rennes. Des militants d’extrême gauche sabotent le meeting de la liste de gauche (MàJ vidéo)

En principe tout devait se passer tranquillement. Point d’orgue de la campagne électorale de la gauche rennaise, le meeting organisé salle de la Cité réunissait, autour de l’establishment de la gauche rennaise, Nathalie Appéré, candidate socialiste aux municipales à Rennes, et Matthieu Theurier (EELV, Ensemble, Parti de gauche), dont les listes ont fusionné.

C’était sans compter avec l’arrivée inopinée dans la salle d’une cinquantaine d’étudiants d’extrême gauche venus demander la régularisation d’un clandestin d’origine guinéenne, inscrit à l’université Rennes. Criant des slogans du type « solidarité avec les sans-papiers ! » ou « Valls, Le Pen, c’est du pareil au même ! », les militants pro-immigrés ont occupé la salle, empêchant le meeting de se tenir, au grand désespoir des organisateurs.

L’un d’entre eux tenta bien d’amadouer les perturbateurs en leur affirmant, la main sur le cœur, « les combats que vous menez sont légitimes ». Peine perdue. Les manifestant crieront de plus belle « libérez Ali, libérez Ali ! ». Il ne restait plus à la gauche unie rennaise qu’à plier bagage. Ce qu’elle fit, bien fâchée.


Le meeting du PS à Rennes salle de la Cité… par OuestFranceFR

Dans un communiqué publié peu après, Nathalie Appéré a tenu à réagir en affirmant que « Si chacun doit être libre dans la République d’exprimer son opinion, empêcher le débat démocratique n’a jamais fait avancer une cause quelle qu’elle soit. ».

Breizh Infos
(Merci à Elzear pour la vidéo)

Toulouse: un policier blessé par un homme qui « n’aime pas les blancs »

L’homme âgé de 41 ans errait dans le centre-ville peu après minuit aujourd’hui. Il menaçait les passants en brandissant un couteau et en déclarant qu’il « n’aimait pas les Blancs », selon la même source. Lorsque les policiers sont venus l’interpeller, l’un d’entre eux a été blessé au genou. Sa blessure est superficielle, a-t-on ajouté de même source. L’homme, qui a déclaré être d’origine congolaise, a été placé en garde à vue. Alliance, le 2e syndicat des gardiens de la paix, a dénoncé à cette occasion la « dégradation des conditions de travail » des policiers.

Le Figaro

Essonne: ils blessent quatre policiers en attaquant le commissariat

« Un déchaînement de violence », ont rapporté des témoins de la scène. Quatre policiers ont été blessés mercredi par trois personnes qui ont tenté de reprendre au commissariat des Ulis, dans l’Essonne, un enfant qui attendait d’être placé en foyer pour protection de mineurs.

Deux femmes et un homme ont essayé de s’emparer de force d’un mineur qui venait d’être placé en foyer, après que son père avait été placé en garde à vue, suspecté de faits de violences et de maltraitance sur enfant.

« Nous n’avons pas à respecter les lois de la République »

La mère et la tante de l’enfant, qui portaient toutes deux le voile, ainsi que l’oncle, ont forcé le passage du commissariat arguant qu’ils n’avaient pas à « respecter les lois de la République », rapporte une source policière.

Frappant et insultant les agents du commissariat, le trio a blessé quatre policiers et occasionné quatre ITT (Incapacité totale de travail).

Devant ce « déchaînement de violence », les trois agresseurs ont été placés en garde à vue pour fait d’outrage. Les deux femmes ont été relâchées après huit heures pour être convoquées ultérieurement, le médecin devant les consulter n’étant pas disponible avant le lendemain.

Le syndicat Alliance Police Nationale a critiqué cette décision, s’inquiétant que « des individus auteurs de violences envers des policiers et dans l’enceinte même d’un commissariat soient relâchés si rapidement et que l’impunité de certains qui se situent au-dessus des lois républicaines soit confortée par ce genre de décision« .

BFM