Municipales à Metz : la candidate UMP-UDI-Modem se rend dans une mosquée pour obtenir le vote des musulmans (vidéo)

TV Libertés a joint au téléphone la candidate Marie-Jo Zimmermann :

La Député Marie-Jo Zimmermann UMP mendie les voix des musulmans à Metz, lors des élections municipales 2014.

Site internet de la candidate UMP à Metz

Metz : les demandeurs d’asile de retour au camp de Blida grâce au maire PS

Un nouvel enchevêtrement de tentes a pris forme avenue Blida à Metz. Coincées entre Pôle emploi et la Plateforme d’aide aux demandeurs d’asile (PADA), environ 140 réfugiés viennent d’être évacués pour des raisons sanitaires et de sécurité, ce jeudi 20 février 2014.
A peine quatre mois après le démantèlement du camp de Blida à Metz, celui-ci a été réhabilité et est à nouveau habité.

Le maire socialiste, Dominique Gros s’exprime sur le démantèlement du campement de Blida


On leur a expliqué qu’ils seront responsables, les conditions de vies seront celles qu’ils se feront, si demain les toilettes sont démontées, elles seront démontées, déclare Anoutchka CHABEAU, directrice départementale à la direction de la cohésion sociale, présente à l’entrée du site.

Ce mobilier rudimentaire, tentes, matelas, palettes et quelques jouets pour enfants est ici amélioré par un préfabriqué qui regroupe les sanitaires, un point d’eau et un accès à l’électricité.

« Ils sont pris en charge en terme d’accueil des demandeurs d’asile comme il se doit, avec les aides auxquelles ils ont le droit »

Une situation intenable pour les riverains
Le précédent campement, proche du PADA, se situait sur un parking non loin de bureaux et surtout du canal de la Moselle. Les conditions d’hygiène et de sécurité minimale y étaient inexistantes. Les ordures jonchaient le sol et aucun dispositif sanitaire n’avait été mis en place pour faciliter la vie des réfugiés.

Tout-Metz.com


A relire
Metz, Blida : les 123 demandeurs d’asile relogés avant la venue de Valls
Dossier complet : Metz : le camp de demandeurs d’asile est en train de se transformer en bidonville (màj, la justice demande un relogement d’urgence)
Metz (57) : clandestins de Bellecroix, expulsés par la Préfecture et relogés par la ville (Vidéos) Màj

Couleurs Gaies : agréée par l’Académie de Nancy-Metz pour intervenir en collèges et en lycées

Télévision, radio, presse : l’homosexualité prend aujourd’hui une large place dans les médias. Elle est abordée plus facilement et plus librement que par le passé. Mais qu’en est-il dans les familles et à l’école? Le dialogue y est-il aisé à propos de cette question ? Trouve-t-on facilement les mots justes pour en parler ?

Des tabous et des crispations subsistent, entraînant dans leur sillage violence, malaise et mal-être. Aujourd’hui, les recherches scientifiques sont formelles : les jeunes homo/bisexuels sont très exposés face au risque suicidaire. D’autre part, les préjugés homophobes sont toujours associés aux préjugés sexistes.

Notre association se propose de venir dans votre établissement évoquer ces questions.
Nos intervenants sont formés par un animateur professionnel spécialisé dans la lutte contre toutes les discriminations.

Depuis 2008, Couleurs Gaies est agréée par l’Académie de Nancy-Metz pour de telles interventions.
Ces dernières sont construites en référence aux objectifs fixés par les différentes circulaires du ministère de l’Education nationale qui préconisent la lutte contre toutes les formes de discriminations. Au cours de l’année scolaire 2011/2012, notre association a sensibilisé près de 2000 élèves, de la 4ème à la Terminale.

Nous restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire et pour vous rencontrer afin d’évoquer les modalités pratiques de nos séquences pédagogiques, leur contenu et les dates auxquelles nous pourrions nous rendre disponibles. Nos interventions sont gratuites, effectuées par des bénévoles dont nous vous serions reconnaissants de prendre en charge les frais de déplacement et de restauration.
Couleurs Gaies

Carte des interventions de Couleurs Gaies en milieu scolaire


Compléments
- Le ville de Metz a octroyé 3500€ de subvention à Couleurs Gaies au dernier Conseil Municipal : Conseil Municipal du 30 janvier 2014 + PDF des subventions (Couleurs gaies, Sos Racisme, …)
- Stéphane Arousseau, qui siège au Conseil d’administration de Couleurs Gaies est également candidat aux municipales à Metz

Hebergeur d'image

Gay Pride 2012 à Metz, Aurélie Filippetti, Stéphane Arousseau

FRAC Lorraine : week-end transgenre, concours de pisse debout et féminisme « moderne »

« Toute femme désirant s’habiller en homme doit se présenter à la préfecture de police pour pouvoir en obtenir l’autorisation ». Un canular ? Pas du tout ! Une ordonnance de 1800 abrogée en 2013 ! Le droit au pantalon en dit long sur le genre en construction…

Si l’habit ne fait plus le moine ni la femme, qu’est-ce qui différencie le masculin du féminin ?
Et surtout faut-il encore les différencier ?


Concours de pisse-debout le 1er février à 14h
14h – Frac / Rencontre non diplomatique / Gratuit
Quand Désir et Besoin font leur toilette
Avec l’association de psychanalystes Borromée

Le désir n’apparaît jamais qu’habillé, mieux : déguisé. Le désir affiche ses toilettes, quel qu’en soit le genre. Le besoin annonce les siennes, quel qu’en soit le genre. On plaisante avec le désir, on ne plaisante pas avec le besoin. Serait-ce à dire que le désir est la revanche de la pulsion sur le besoin ?

La rencontre se terminera par un concours de pisse debout !!
www.pissedebout.fr/


Quelques extraits du programme :


  • De David Bowie à Priscilla, folle du désert, explorez la notion de genre ! Autour d’un bon café et de croissants croustillants, découvrez et faites découvrir des artistes (chanteurs, photographes…) ou des œuvres (films, romans, peintures…) qui questionnent la certitude des rôles sexués et sèment le trouble sur l’identité.


  • Le Voguing, comme modèle d’affirmation de communautés trans, gay, lesbiennes afro-américaines et latinos dans le New York des années 1970 et 1980, fait un nouveau (re)tour de piste. Cette fois-ci, il est aussi sur scènes, troublant les pratiques “straight” de la performance et les discussions dé-sexualisées qui s’y attachent. Que bouscule-t-il dans nos motions et nos émotions d’aujourd’hui ?


  • Let’s Dyke! se met sur son 31 et vous ouvre les portes de son dressing musical. L’extravagance, le grotesque, le moche, le trash, le fluo, le résille, le poil, le bling bling, la sorcellerie, le recyclage, le DIY, la contrefaçon, le hot, le chic, le cuir/queer, le low, l’animal, le terroir, le populaire, l’extraordinaire, le cyber, le glam, le rien, le too-much… voilà la liste non-exhaustive des non-règles d’un Dress Code anarchique !


  • Principe d’action de La Barbe : Être une femme, porter une barbe, ostensiblement, parmi les hommes de pouvoir. Consentir en silence à la suprématie des hommes, et semer la confusion des genres.


  • K. Kiwanga examine l’histoire et l’avenir des études de genre. Quels ont été leurs effets sur le développement des sociétés intergalactiques descendantes des membres de l’Agence spatiale des États-Unis d’Afrique ? Cyborg, traders de gènes… sont convoqués pour permettre au passé de rencontrer le futur.


  • 2 février : 16h – Centre Pompidou-Metz / PERFORMANCE / 10€-5€

    Enfermés « sous vide » dans des sacs en latex, les danseurs évoluent au minimum de leurs fonctions vitales. Ainsi poussés au bord de l’asphyxie, ils évoquent les Sylphides,­ ces êtres immatériels suspendus entre vie et mort, fantasme et réalité.

FRAC Lorraine

Quand un créatif d’Ubisoft pitche un jeu antisémite

Directeur créatif de l’extension Blood Dragon de Far Cry 3, Dean Evans a pitché chez Ubisoft le concept d’un jeu dont l’antisémitisme ne fait guère de doute. Mais il provoque une interrogation : pourquoi les minorités religieuses sont-elles quasiment invisibles dans les jeux vidéo, et ne faudrait-il pas qu’elles le soient davantage ?

En France, il aurait essuyé immédiatement les foudres judiciaires, et subi le lynchage médiatique que la culture européenne impose en de telles circonstances. Mais dans le monde anglo-saxon, où les Etats-Unis promeuvent une idée de liberté d’expression totale, l’affaire n’a pas fait scandale. En revanche, elle fait naître un débat intéressant sur la place accordée aux minorités religieuses dans les jeux vidéo.

Le jeu, intitulé « Tellement Juif que vous voulez être un voleur ? », propose au joueur d’incarner un Juif hassidique qui doit passer son temps à voler les autres en toute discrétion.
Le but du jeu est de disposer les objets volés dans son inventaire, matérialisé par une grille, de telle façon qu’ils n’attirent pas l’attention lorsque le voleur doit se mettre à courir. Par exemple, il faut éviter de mettre deux bouteilles côte à côte, pour ne pas qu’elles fassent du bruit en s’entrechoquant.

« J’ai vraiment travaillé dur pour que le jeu soit fait et bien sûr, ça n’arrivera jamais », se lamente le créatif, qui regrette qu’aucun éditeur international ne se risquerait à sortir un tel jeu. Même s’il a imaginé un prétexte bidon pour se défendre d’antisémitisme. Il prétend que le héros ne vole pas parce qu’il est Juif, comme le laisse entendre le nom du jeu, mais simplement parce qu’il est atteint de kleptomanie.

Reste que de façon plus intelligente, les jeux vidéo pourraient sans doute contribuer à lutter contre le racisme et l’antisémitisme, s’ils intégraient l’éducation aux religions et les minorités dans leurs scénarios. Mais là encore, quel éditeur s’y risquerait ?

Numérama

Vosges : la plus ancienne usine de France s’arrête après 562 années d’activité

Vieille de cinq siècles, la papeterie vosgienne UPM arrête son activité.

Créée en 1452, la papeterie du Grand-Meix est la plus vieille usine de France, située à Docelles, dans les Vosges. Pourtant, elle va fermer ses portes aujourd’hui. Gildas Banerot employé dans l’entreprise, interviewé par i-Télé, confie ses craintes.

En 37 ans de travail chez la papeterie, le mécanicien ne voit pas comment ça aurait pu arriver.
« Il y a un an, je pensais bien finir ma carrière ici.
Aujourd’hui, non. Pour moi, c’est un massacre. » Le maire de Docelles précise que toutes les anciennes familles ont à moment à un autre travaillé pour l’usine. »

La fermeture de l’usine entraînerait la perte de 161 emplois.
Les salariés se sentent abandonnés par l’actionnaire Finlandais.

Ils vont tout faire pour reprendre leur entreprise en coopérative. Interrogé par Europe 1 le jeudi 23 janvier, Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif a décidé d’améliorer la situation. «Nous cherchons un repreneur qui accepte d’utiliser ses capacités d’exportation pour la reprendre.
Loractu

Free : les appels illimités vers l’Algérie sont désormais limités à 10h

Free a procédé hier à une petite mise à jour de ses offres d’accès à Internet : les appels vers l’Algérie passent de l’illimité à 10 h par mois.

La division FAI de Free a publié une nouvelle brochure tarifaire et de nouvelles conditions générales de vente (CGV) datées du 26 décembre 2013, comme l’a repéré le site Internet Freenews. En substance celles-ci mettent fin aux appels illimités vers l’Algérie, proposés depuis avril 2011.

Pour les nouveaux abonnés, les appels vers les fixes d’Algérie sont désormais limités à 10 h/mois, qu’ils soient inclus sans surcoût aux offres Freebox Révolution ou Freebox Crystal en zone non dégroupée, ou qu’ils soient souscrits en option à 2,99 euros/mois avec l’offre Freebox Crystal en zone dégroupée. Au-delà de 10 heures les communications sont facturées au même prix que lorsqu’elles ne sont pas incluses, c’est-à-dire 19 centimes d’euro par minute.

Les bénéficiaires existants quant à eux peuvent décider de ne pas valider les nouvelles conditions générales de vente, pour continuer à bénéficier d’appels illimités.

Clubic

Metz : le camp de demandeurs d’asile est en train de se transformer en bidonville (màj, la justice demande un relogement d’urgence)

11 septembre 2013
Demandeurs d’asile de Metz : la justice demande un relogement d’urgence
La justice vient une nouvelle fois d’enjoindre la préfecture de Moselle de reloger les demandeurs d’asile qui séjournent dans des conditions précaires avenue de Blida.


Le collectif mosellan de lutte contre la misère a déjà tiré la sonnette d’alarme : il faut faire quelque chose pour les demandeurs d’asile logés dans des conditions «indignes et largement insuffisantes tant pour les sanitaires, les douches, le suivi social et administratif» à Metz.

Le tribunal administratif de Strasbourg demande à la préfecture de Moselle de reloger ces réfugiés. D’après sa décision, six familles avec enfants doivent avoir accès à un logement décent, sur les dix dossiers totaux.

Fin juillet une décision similaire avait déjà été ordonnée, permettant le relogement de dix familles avec enfants qui vivaient dans le même camp de fortune de l’avenue de Blida. La préfecture de Moselle ne cesse de son côté de répéter qu’elle est confrontée à la saturation des capacités d’accueil, ce que conteste le collectif mosellan de lutte contre la misère.

Au total, ce sont actuellement environ 450 personnes, dont beaucoup de jeunes enfants non scolarisés, qui vivent actuellement dans des conditions extrêmement précaires sur l’ancien parking des TCRM de Metz.


France 3


09 septembre 2013
Metz: les réfugiés toujours plus nombreux
Ils étaient 150 en juin. Les demandeurs d’asile installés dans un camp, à Metz, sont aujourd’hui trois fois plus nombreux.


Pour transformer un camp en bidonville, il suffit d’entasser toujours plus de monde sans rien changer aux installations sanitaires.
C’est exactement ce qui est en train de se passer à Metz, avenue de Blida. Les premières familles arrivées suite au démantèlement du camp de Metz-Bellecroix s’étaient installées dans des tentes et disposaient de douches et de toilettes a minima pour cent cinquante personnes.

Maintenant, trois fois plus d’hommes, de femmes et d’enfants venus des pays de l’Est s’entassent sur ce parking des employés de l’usine de traitement des ordures ménagères de la ville.
Pourtant, certaines familles ont déjà été relogées plus décemment, grâce aux actions en justice engagées auprès du tribunal administratif de Strasbourg. Mais chaque semaine, selon le Collectif mosellan de lutte contre la misère, des voitures et des camions viennent déposer ici des familles d’immigrants épuisés, complètement démunies. Ils viennent du Kosovo, d’Albanie, du Monténégro et même d’Arménie pour tenter de s’offrir un avenir.
Me Chebbale, qui instruit les dossiers à Strasbourg, est venue se rendre compte des conditions de vie de ses « clients ».

Elle a été assaillie de questions, de suppliques, auxquelles elle a tenté de répondre.
D’autres dossiers sont en cours d’instruction. Les réponses devraient tomber en début de semaine prochaine. L’urgent, selon les militants, étant d’organiser la scolarisation des enfants.



(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Le Républicain Lorrain


A relire :
- Metz. Des demandeurs d’asile mal logés attaquent l’État, le préfet condamné à reloger 5 familles
- Metz (57) : clandestins de Bellecroix, expulsés par la Préfecture et relogés par la ville
- Metz : 369 demandeurs d’asile albanais hébergés en urgence

Manuel Valls hué lors de son discours contre l’extrême droite. Màj : La réponse de Dieudonné

Addendum 29 août : La réponse de Dieudonné qui avait été mis en cause par Valls.

Merci à Anargyre
————————————–

Très applaudi l’an passé à La Rochelle à l’issue d’un discours similaire, Manuel Valls a cette année reçu un accueil plus mitigé, notamment de la part des militants du MJS et de l’Unef, réunis au fond de la salle.

Manuel VALLS présentera de nouvelles orientations en matière de naturalisation mercredi prochain lors du conseil des ministres.

«Je suis profondément convaincu que l’immigration est une chance pour notre nation, à travers mon cheminement personnel. Ceux qui disent le contraire se bercent d’illusion», a-t-il expliqué. Et d’ajouter: «Oui, l’Islam est compatible avec la démocratie. Quand on s’attaque à une mosquée, à un cimetière, à une femme dans la rue, on s’attaque à la République, on s’attaque à la France.».

Le Figaro

Jean-Marc Ayrault extrêmement inquiet par la montée du Front National (vidéos)


[NDLR, la fameuse mesure sur le non cumul des mandats annoncée à la fin de la vidéo ne sera effective qu'à partir de 2017.]


Jean-Marc Ayrault craint également le résultat des municipales 2014 face au Front National

Jean-Marc Ayrault pense pouvoir réduire les dégâts lors des municipales 2014 face au Front National grâce à l’unité de tous les mouvements de gauche, mais également grâce au bilan du gouvernement et notamment le retour récent de la croissance (4’10) et l’inversion de la courbe du chômage (4’20).

Le visage de la politique et de la France sera changé.
Il faut faire barrage à ça !

15 août et laïcité : « les profanes » fustigent les élus de Metz

Une tradition du 15 août est critiquée par les membres d’une nouvelle association à Metz. Des défenseurs sans concession de la laïcité, ils se sont baptisés « les profanes » (ceux qui n’ont rien à voir avec le sacré, le religieux).
Ils dénoncent la présence d’élus à la cérémonie religieuse au pied de la vierge Marie place Saint Jacques à Metz.

Une gerbe est déposée chaque année au pied de la vierge Marie, place Saint Jacques de Metz

Les élus commémorent traditionnellement la résistance des messins qui s’étaient rassemblés place Saint Jacques le 15 août 1940 malgré l’interdiction des occupants nazis. C’est donc, pour les élus, une cérémonie avant tout patriotique.

Le porte-parole des « profanes », Vincent Morel, considère que la tradition a assez duré : « Ce qui nous dérange, c’est un rassemblement d’élus de la république à une cérémonie religieuse. La laïcité doit s’appliquer aussi à Metz. Il n’y a aucune raison à ce que des élus viennent, en tant qu’élu, écouter une prière ».

Le porte-parole des « profanes » considère que la tradition a assez duré, Vincent Morel.

Le maire n’assistera pas à la messe du matin à la cathédrale Saint Etienne, en revanche il respectera la tradition de l’après-midi. « C’est une cérémonie patriotique, une commémoration d’un acte de résistance. A Metz, il n’y a pas beaucoup de gens qui contestent le fait que le maire assistent à cette cérémonie ».

Pour le maire de Metz, Dominique Gros, cette cérémonie n’est pas que religieuse.

« La laïcité, ça ne veut pas dire la négation de l’histoire religieuse d’un pays », ajoute le conseiller municipal d’opposition et secrétaire départementale de l’UMP, Patrick Thil. Ce 15 août est un premier assaut des profanes, leur ambition est de s’attaquer au concordat.

France Bleu