Fdesouche

05/01/2024


11/12/2023

MĂ J : suite Ă  nos rĂ©vĂ©lations la Commission ouvre une enquĂȘte

(…)

En 2017 dĂ©jĂ , le gouvernement fĂ©dĂ©ral avait indiquĂ©, en rĂ©ponse Ă  une question de Volker Beck, alors dĂ©putĂ© des Verts, qu’Islamic Relief Deutschland avait Ă©tĂ© en 2015 le principal sponsor de la rĂ©union annuelle de “l’organisation la plus importante et la plus centrale des partisans des FrĂšres musulmans en Allemagne”, ainsi que le sponsor d’autres Ă©vĂ©nements de ce spectre.

Fin novembre de cette annĂ©e, le politicien de l’intĂ©rieur de la CDU Christoph de Vries a finalement demandĂ© quel montant de fonds fĂ©dĂ©raux l’association avait reçu depuis 2022 – et a reçu une rĂ©ponse claire du ministĂšre des Affaires Ă©trangĂšres : “Islamic Relief Deutschland n’a pas reçu de fonds fĂ©dĂ©raux au sens de la question posĂ©e”.

Mais indirectement, des fonds fĂ©dĂ©raux ont bien Ă©tĂ© versĂ©s Ă  l’association controversĂ©e.

(…)

De tous les États membres, c’est l’Allemagne qui apporte la contribution nationale la plus Ă©levĂ©e au budget de l’UE et qui est le plus grand contributeur net de l’UE.

Le projet fonctionne par l’intermĂ©diaire de l’Institut fĂ©dĂ©ral pour la formation professionnelle, un Ă©tablissement de droit public financĂ© par le budget fĂ©dĂ©ral et placĂ© sous la surveillance juridique du ministĂšre fĂ©dĂ©ral de l’Éducation et de la Recherche.

Le projet devrait profiter au travail de la ligne d’assistance spirituelle musulmane Mutes, qui se trouve sous la responsabilitĂ© exclusive d’Islamic Relief. En collaboration avec des institutions protestantes et catholiques, leurs lignes d’assistance tĂ©lĂ©phonique doivent Ă©galement ĂȘtre renforcĂ©es. Le directeur gĂ©nĂ©ral de Mutes est Mohammad Imran Sagir. Sagir est un membre fondateur de l’association berlinoise Inssan, dont il a Ă©tĂ© membre du conseil d’administration de 2007 Ă  2012. Dans le rapport de la protection de la constitution berlinoise pour l’annĂ©e 2008, Inssan est Ă©galement associĂ©e aux partisans des FrĂšres musulmans dans le domaine des “islamistes lĂ©galistes”.

(…)

La prĂ©sidente de la commission du contrĂŽle budgĂ©taire du Parlement europĂ©en, Monika Hohlmeier (CSU), a dĂ©clarĂ© au WELT : “Sous le couvert de l’inclusion et de la lutte contre la discrimination, on encourage ici les pires ennemis de la dĂ©mocratie. Cela doit cesser immĂ©diatement“. La Commission europĂ©enne doit enfin “introduire une comparaison numĂ©rique avec les organisations dangereuses”, a poursuivi Hohlmeier. “Nous critiquerons Ă  nouveau vivement cette affaire dans le cadre de la dĂ©charge budgĂ©taire et demanderons Ă  la Commission de prendre enfin les mesures appropriĂ©es“.

Une porte-parole de la Commission europĂ©enne a fait savoir que celle-ci Ă©tait lĂ©galement tenue, dans le cadre des rĂšgles financiĂšres en vigueur, de “s’assurer que les bĂ©nĂ©ficiaires qui utilisent des fonds de l’UE ne soutiennent pas, directement ou indirectement, le terrorisme”. La Commission y attache “la plus grande importance”. “AprĂšs avoir Ă©tĂ© informĂ©s du problĂšme, nous avons demandĂ© Ă  l’Agence nationale pour l’Ă©ducation en Europe de l’Institut fĂ©dĂ©ral pour la formation professionnelle d’enquĂȘter sur les allĂ©gations“, a ajoutĂ© la porte-parole. Une porte-parole de l‘Institut fĂ©dĂ©ral de la formation professionnelle a dĂ©clarĂ© que l’Agence nationale pour l’Ă©ducation en Europe de l’Institut fĂ©dĂ©ral de la formation professionnelle allait “enquĂȘter sur les informations“.

Les accusations portĂ©es contre Islamic Relief Deutschland ne sont toutefois pas nouvelles et peuvent ĂȘtre trouvĂ©es par une simple recherche sur Internet, par exemple dans l’article Wikipedia de l’association. La Commission europĂ©enne a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© confrontĂ©e Ă  ces accusations en 2021. (…)

Die Welt


30/11/2023

INFO FDS – La Commission europĂ©enne continue de financer Islamic Relief en Allemagne alors qu’elle affirmait le contraire. Sa maison-mĂšre est rĂ©putĂ©e proche des FrĂšres musulmans et du Hamas et est classĂ©e organisation terroriste par IsraĂ«l

La Commission europĂ©enne finance un projet Erasmus+ d’Islamic Relief Deutschland :

Erasmus

Ce projet Erasmus+ vise Ă  former 30 personnes travaillant pour la plateforme d’Ă©coute tĂ©lĂ©phonique spirituelle d’Islamic Relief Deutschland :

En effet, depuis 2009 Islamic Relief Deutschland anime une plateforme d’Ă©coute tĂ©lĂ©phonique spirituelle musulmane mais Ă©galement chrĂ©tienne par dĂ©lĂ©gation d’autoritĂ©s chrĂ©tiennes allemandes (Islamic Relief / Mutes)

La formation a eu lieu dans le cadre du 22e congrĂšs de la fĂ©dĂ©ration internationale des services d’appels d’urgence du 18 au 22 octobre 2023 (IFOTES)

Islamic Relief est considĂ©rĂ©e par Florence Bergeaud-Blackler comme “le bras humanitaire” du frĂ©risme :

Islamic Relief a également été classée comme organisation terroriste par Israël

La porte-parole du ministĂšre israĂ©lien des Affaires Ă©trangĂšres dĂ©clarait en 2021 “Islamic Relief a transfĂ©rĂ© des millions de dollars au Hamas, une organisation terroriste reconnue par l’UE directement responsable du meurtre d’IsraĂ©liens, et a aidĂ© le Hamas Ă  construire ses infrastructures et son pouvoir(Welt)

En 2019, le gouvernement fĂ©dĂ©ral allemand reconnaissait qu’Islamic Relief Deutschland entretenait des liens avec les FrĂšres musulmans

Bundestag

D’aprĂšs le quotidien conservater Die Welt, Islamic Relief Deutschland aurait reversĂ© 12 millions d’euros Ă  sa maison-mĂšre (Welt)

Selon le rapport d’ECR “Les FrĂšres musulmans en Europe”, entre 2007 et 2019 Islamic Relief Worlwide et Islamic Relief Deutschland ont reçu plus de 40 millions d’euros de fonds europĂ©ens :

The Muslim Brotherhood in Europe / Traduction en français

En 2021, la Commission jugeait qu’Islamic Relief Worldwide et Deutschland remplissaient les critĂšres pour bĂ©nĂ©ficier des subvention de l’UE bien qu’elle reconnaissait ĂȘtre informĂ©e de leurs liens avec les FrĂšres musulmans et de son interdiction par IsraĂ«l depuis 2014 :

Parlement européen

Parlement européen

Parlement européen

Ce qui ne l’a pas empĂȘchĂ© de certifier sa branche allemande comme “partenaire humanitaire” pour 2021-2027 :

Le 19 juillet dernier, la Commission prĂ©tendait qu’Ă  l’heure actuelle, il n’existe pas de projet en cours financĂ© par l’UE qui associe les organisations Ă©numĂ©rĂ©es (NFDS : dont Islamic Relief) en tant que bĂ©nĂ©ficiaires”. Pourtant, le projet a commencĂ© un mois et demi avant sa rĂ©ponse le 1er juin 2023 :

Parlement européen

A lire :

Fdesouche sur les réseaux sociaux