Fdesouche

La Belgique a fait face à une hausse soudaine des demandes d’asile en 2022. Malgré la création de 4 000 places d’hébergement, le système d’accueil reste saturé. L’Etat en appelle à la “répartition équitable” des demandeurs d’asile avec les autres pays européens.

Les structures d’accueil de la Belgique sont “débordées”, a alerté mercredi 18 janvier la secrétaire d’Etat à la Migration Nicole de Moor dans un entretien à l’AFP. Le pays européen connait une hausse record de 40 % du nombre de demandeurs d’asile en 2022.

Quelque 36 800 demandes d’asile, surtout d’Afghans, de Syriens, de Palestiniens et de Burundais, ont été déposées l’année dernier, en plus des 63 000 Ukrainiens bénéficiant d’un statut de protection temporaire, d’après les statistiques officielles.

“Une telle augmentation soudaine de 100 000 personnes qui cherchent une protection dans notre pays pose des problèmes, cela pèse lourd sur notre système”, a estimé Nicole de Moor.

Le pays connait en effet une saturation de son dispositif d’accueil. Le manque d’hébergements d’urgence touche l’ensemble des migrants, y compris des demandeurs d’asile contraints de dormir dehors.

Grand nombre de demandes d’asile par rapport à la population

La secrétaire d’Etat à la Migration estime surtout que le pays de 11,5 millions d’habitants connait une “pression disproportionnée” par rapport à ses voisins européens. Elle demande de “réformer le système”.

(…) Info-Migrants


Fdesouche sur les réseaux sociaux