Fdesouche

05/12/22

Vendredi, le procureur de la République, David Charmatz a souhaité réagir sur cette affaire particulièrement grave. Contrairement à ce qui était rapporté, en reprenant les propos de M. Salen citant les policiers, l’agresseur présumé des faits ne se dit pas systématiquement mineur pour échapper à la justice, comme on pourrait le comprendre. « Il s’agit effectivement d’un mineur non accompagné, d’origine algérienne, né en 2007 et entré sur le territoire national il y a près d’un an », écrit le procureur de la République. Il n’a pas non plus été arrêté une dizaine de fois, comme l’expliquait M. Salen, rapportant les propos que lui auraient tenus les policiers.

(…) Recherché pour cinq vols avec violences en réunion commis à Saint-Étienne
La dernière arrestation de l’agresseur présumé de M. Salen date du 27 novembre 2022 par les policiers du commissariat central « alors qu’il était recherché pour cinq vols avec violences en réunion, commis à Saint-Étienne, les 4 (victime M. Salen), 19 et 27 octobre 2022 et les 4 et 13 novembre derniers ». Le mineur en question a été déféré au parquet le 29 novembre après prolongation de sa garde à vue ; il a été présenté à un juge des enfants le même jour, qui l’a placé sous contrôle judiciaire avec obligation de respecter un placement en centre éducatif fermé en Isère, « la mesure éducative la plus contraignante possible ». Il sera jugé en janvier.

On apprend également dans le courrier de M. Charmatz que l’individu en question avait déjà agressé une autre personne à laquelle il avait arraché un collier, le 6 octobre, soit deux jours avant l’agression de M. Salen.

(…) Le Progrés

14/11/22

Les faits se sont déroulés en milieu d’après-midi, à côté du Palais de justice à Saint-Etienne. Paul Salen et son épouse allaient chercher leurs petits-enfants à la sortie de l’école, quand l’ancien député du Forez a été violemment frappé. Son agresseur, « arrêté une dizaine de fois pour des faits similaires », a été identifié.

« KO debout. Je ne savais pas ce que c’était. Maintenant, je sais… » Cet effrayant « KO debout », Paul Salen, ancien député du Forez, n’est pas près de l’oublier. C’était il y a tout juste un mois, en plein centre-ville de Saint-Étienne et surtout en plein après-midi, vers 16 heures. Paul Salen est en compagnie de son épouse. Ils viennent d’effectuer quelques courses et regagnent leur voiture, garée sur le parking du Palais de justice, pour aller chercher leurs petits enfants à la sortie de l’école.

Le Progrès


Fdesouche sur les réseaux sociaux