Fdesouche

Depuis qu’un tir d’arme lourde a traversé le mur d’un appartement pour arriver dans une chambre d’enfant, plusieurs habitants des deux quartiers prioritaires de Valence décrivent une dégradation de leurs conditions de vie et appellent les pouvoirs publics à intervenir

Selon le témoignage d’un père de famille domicilié dans le quartier du Plan à Valence, un tir d’arme lourde a traversé le mur de son immeuble pour achever sa course dans la chambre de sa fille dans la nuit du 20 au 21 novembre. 

Dans le quartier, de nombreux habitants identifient très bien l’appartement en question et se disent inquiets mais “pas surpris”

C’est le cas d’un jeune père de famille qui explique que la situation se dégrade ces derniers mois. De vives tensions entre les deux quartiers s’affichent en toute lettres sur les murs. Une rivalité historique entre deux secteurs classés parmi les quartiers prioritaires de la Politique de la Ville. Les bagarres entre Le Plan et Fontbarlettes, certains le reconnaissent “ça a toujours existé”. 

(…)

“Ceux qui peuvent fuient” raconte Sophie Mimoun du collectif des mamans Indignées. Elle aussi croise régulièrement des douilles en bas de chez elle, “c’est courant” dit-elle sur un ton mi-dénonciateur, mi-désabusé. Ce qui l’inquiète le plus, ce sont les logements vacants car “même s’ils sont sécurisés” cela peut attirer les marchands de sommeil et donner de faux espoirs à des familles encore plus vulnérables dans ce contexte déjà tendu. 

Une enquête de police en cours

D’après nos confrères du Dauphiné, la police aurait retrouvé plusieurs étuis de kalachnikov en cours d’analyse.  Les enquêteurs cherchent à déterminer dans quel contexte ces coups de feu ont été tirés.

France 3


Fdesouche sur les réseaux sociaux