Fdesouche

La victime avait été coincée dans les toilettes publiques du parc Pierre, à Sainte-Geneviève-des-Bois, le 28 mai 2013. Les membres d’une bande de la cité Saint-Hubert, tous mineurs à l’époque, sont renvoyés devant la cour d’assises à partir de ce lundi. Dix autres hommes, qui avaient moins de 16 ans ce jour-là, seront jugés en 2023 par le tribunal pour enfants.

Lorsqu’elle pousse la porte de la PMI (Protection maternelle et infantile) de Morsang-sur-Orge (Essonne), le 29 mai 2013, Inès (le prénom a été changé) est épaulée de trois amies. « J’ai été violée par vingt personnes », affirme-t-elle en pleurs. Le nombre fait froid dans le dos. Près de dix ans plus tard, ils sont 12 à être jugés par la cour d’assises des mineurs de l’Essonne à partir de ce lundi, jusqu’au 2 décembre, pour « viol en réunion » et « complicité de viol en réunion ». Parce qu’ils avaient moins de 16 ans au moment des faits, dix autres sont renvoyés devant le tribunal pour enfants pour « viol », « complicité de viol » et « abstention d’empêcher un crime ». Ils seront cités en tant que témoins aux assises. Les mis en cause ont tous entre 23 et 27 ans aujourd’hui.

(…) Le Parisien


Fdesouche sur les réseaux sociaux