Fdesouche

(…)

Lyon est loin d’être la seule collectivité à financer généreusement l’association pro-migrant. Paris, en tête, se félicite de soutenir SOS Méditerranée depuis 2016. Au-delà du soutien moral, la ville de Paris vote, chaque année depuis 2019, une subvention de 100.000 euros à l’intention de ces sauveteurs de migrants. Le 15 novembre, à l’occasion du prochain Conseil de Paris, Anne Hidalgo devrait donc, comme l’indiquait l’ordre du jour prévisionnel du conseil municipal, renouveler cette subvention et signer « une convention de sensibilisation du public parisien à la situation des migrants ».

Sur son site Internet, SOS Méditerranée recense, au total, 83 collectivités partenaires. Au-delà des grandes villes telles que Lyon, Paris, Grenoble, Bordeaux ou encore Strasbourg, l’association peut compter sur le soutien financier non négligeable de neuf départements dont l’Ille-et-Vilaine (50.000 euros en 2020), la Haute-Garonne (100.000 euros en 2020) ou encore la Loire-Atlantique (200.000 euros en 2020). À cela s’ajoutent les subventions régionales de la Bretagne (75.000 euros en 2020), la Bourgogne (50.000 euros en 2021), le Centre-Val de Loire (50.000 euros en 2021) et l’Occitanie (75.000 euros en 2020). Tous ces départements et ces régions sont, sans grande surprise, dirigés par une majorité de gauche. L’État, également, a soutenu par le passé l’association. En février 2017, SOS Méditerranée recevait ainsi le label « grande cause nationale » des mains du Premier ministre. Cela lui a notamment permis de diffuser gratuitement ses campagnes de communication sur les ondes et antennes publiques.

(…)

Boulevard Voltaire

Merci à Lyonnaise.

Liste des soutiens financiers accordés par les collectivités à SOS Méditerranée

Liste-collectivites-solidaires-20220910

En Lien :


Fdesouche sur les réseaux sociaux